Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Un centre d'ophtalmologie ouvre au sud de Valence

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

La zone d'activités Sud de Valence (Drôme) inaugure ce vendredi un nouveau centre d'ophtalmologie. Accueillant trois médecins, il promet des consultations avec entre 15 et 30 jours d'attente seulement. Inespéré dans notre région où la demande est très forte et l'attente parfois interminable.

Machines et locaux seront mis à dispositions des médecins qui loueront une place dans le centre pour leurs consultations
Machines et locaux seront mis à dispositions des médecins qui loueront une place dans le centre pour leurs consultations © Maxppp - Nicolas Joly

Valence, France

C'en est fini des longs mois d'attente pour consulter un ophtalmologue à Valence (Drôme) !  Le centre Médic'œil qui réunit trois médecins ouvre ce vendredi dans la zone d'activités Sud, en face de Leroy Merlin. C'est le troisième centre de ce type après un premier à Albertville (Savoie) et un second dans la vallée de l'Arve (Haute-Savoie).  Ils garantissent entre 15 et 30 jours d'attente seulement pour un rendez-vous.

Une forte demande en Drôme-Ardèche

Le centre n'était pas encore ouvert que des patients se pressaient déjà dans ce qui est aujourd'hui une salle d'attente, afin de prendre rendez-vous. Annick, habitante de Saint-Marcel-les-Valence, n'en pouvait plus de devoir patienter autant pour consulter un spécialiste : "Je devais appeler la secrétaire les 1, 2 ou 3 juillet, pour avoir un rendez-vous un an plus tard!"

Annick et son mari sont venus se renseigner pour prendre rendez-vous prochainement - Radio France
Annick et son mari sont venus se renseigner pour prendre rendez-vous prochainement © Radio France - Nicolas Joly

C'est bien parce que la demande est forte que le directeur de Médic'oeil, Arnaud Mathaly, a décidé de s'implanter ici. "Nous avons déjà enregistré près de 3.000 demandes en quelques jours", avance-t-il, "en plein mois d'août ce n'est pas commun." En cause, l'insuffisance de l'offre médicale en Drôme-Ardèche. "Il y a encore pas mal de médecins, mais beaucoup vont prendre leur retraite. Nous n'arriverons sans doute pas à combler tous les départs, mais nous pourrons éviter qu'il y ait une situation critique."

Les salles d'attente sont équipées afin de pouvoir accueillir beaucoup de patients - Radio France
Les salles d'attente sont équipées afin de pouvoir accueillir beaucoup de patients © Radio France - Nicolas Joly

Débarrasser les médecins des tâches "annexes"

La formule de Médic'œil pour accueillir autant de patients, c'est de débarrasser les médecins de toutes les tâches qui ne sont pas purement médicales, à commencer par l'administratif. "Le vrai problème des médecins c'est qu'on leur a demandé petit à petit de devenir des chefs d'entreprise", constate Arnaud Mathaly, "ça leur demande presque un plein-temps. C'est cela qu'on leur gère et ça leur permet de libérer pratiquement 50% de leur temps pour se concentrer sur les actes médicaux." Ici, toutes les tâches non-médicales sont confiées aux assistants et au personnel administratif de l'entreprise.

Les assistants pourront réaliser les mesures afin de laisser aux médecins le soin de prescrire les dispositifs adaptés en fonction des résultats - Radio France
Les assistants pourront réaliser les mesures afin de laisser aux médecins le soin de prescrire les dispositifs adaptés en fonction des résultats © Radio France - Nicolas Joly

Une méthode qui fonctionne visiblement pour l'ophtalmologie, à en croire le développement de Médic'œil qui ouvre ici son troisième centre en cinq ans d'existence. Mais qui n'est pas non plus une réponse à tous les manques en matière de médecine précise le directeur de la société : "On a cette possibilité en ophtalmologie avec la technologie et les assistants. Mais il est probable que dans d'autres disciplines de la médecine spécialisée, ce soit plus difficile de compenser la pénurie à venir."