Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

EXCLU - Un chirurgien oublie un gant et cinq compresses dans le ventre de sa patiente

-
Par , France Bleu Provence, France Bleu

Selon le communiqué ce mardi de Patrice Humbert, avocat au barreau d'Aix-en-Provence, un chirurgien marseillais aurait oublié du matériel médical dans le ventre de sa patiente. La victime a saisi le président du Tribunal de Grande Instance de Marseille et demande des excuses de la part du praticien.

Opération chirurgicale (photo d'illustration).
Opération chirurgicale (photo d'illustration). © Maxppp -

Marseille, France

Sa seule réponse lorsque la patiente-lui demande des comptes après plusieurs jours de souffrance : "Si vous n’êtes pas contente, vous n’avez qu’à saisir ma compagnie d’assurance, je suis très bien assuré".

Patrice Humbert, avocat au barreau d'Aix-en-Provence a contacté France Bleu Provence ce mardi. Sa cliente, âgée de 48 ans a été opérée d’une hystérectomie (une ablation de l’utérus) le 6 avril 2017 par un médecin à Marseille. Selon ce denier, l’opération s’était bien passée.

Or dès son réveil, la patiente va se plaindre d’une forte douleur au niveau du ventre et avoir du mal à uriner. Elle sera également victime de vomissement et fera une nuit d’insomnie. Le lendemain et jour de sa sortie, elle indiquera au chirurgien avoir d’importantes douleurs du côté droit de son ventre.

"Quatre heures de douleurs, de contractions et une mare de sang"

De retour à son domicile, sans aucun examen complémentaire, cette patiente restera alitée en raison d’importante douleur. Ce n’est que le 9 avril au matin, soit trois jours plus tard, après quatre heures de violentes douleurs et de contractions qu’elle va expulser de son vagin, dans une mare de sang, un gant chirurgical ainsi que cinq compresses

"Aucun comptage des compresses n'a été effectué"

Selon l'avocat, l’examen du dossier médical démontre qu’aucun comptage des compresses n’a été effectué après l’intervention alors que le chirurgien disposait d’une check-list de sécurité pour éviter ce genre d'erreur.

La patiente a saisi le président du Tribunal de Grande Instance de Marseille qui a désigné en procédure de référé un expert pour évaluer les fautes ainsi que ses préjudices. Profondément choquée, elle attend toujours des excuses du chirurgien qui n’a jamais daigné prendre de ses nouvelles. 

Le chirurgien et son avocat que nous avons contacté n'ont pas souhaité s'exprimer.

Choix de la station

France Bleu