Santé – Sciences

Un complément alimentaire contre le burn-out créé à Bordeaux en rupture de stock

France Bleu Gironde mercredi 25 février 2015 à 10:54 Mis à jour le jeudi 26 février 2015 à 7:20

Plus de 3 millions d'actifs ont un risque élevé de faire un « burn-out »
Plus de 3 millions d'actifs ont un risque élevé de faire un « burn-out » © Fotolia.com

Depuis le mois de janvier est commercialisé un complément alimentaire pour soigner le burn-out, il a été mis au point par des chercheurs de l'Université de Bordeaux. Le produit est déjà victime de son succès. Il faut dire que ce sont surtout des médicaments qui ont été mis sur le marché pour lutter contre cette maladie jusqu'à présent.

Le burn-out est une forme d'épuisement professionnel . Il inclut trois symptômes: l’épuisement, à la fois physique et psychique ; le cynisme se traduisant par un retrait et une indifférence vis-à-vis du travail, et la perte d’efficacité au travail et la dévalorisation de soi.

Début 2014, le cabinet de prévention des risques psychosociaux Technologia estimait à plus de 3 millions le nombre d'actifs "en risque élevé de burn-out" . Dans un sondage paru en janvier, 17 % des salariés s'estimaient "potentiellement" en situation d'épuisement. En décembre dernier, une trentaine de députés ont même demandé à ce que le burn-out soit reconnu comme une maladie professionnelle.

Ce complément alimentaire est commercialisé depuis le mois de janvier - Aucun(e)
Ce complément alimentaire est commercialisé depuis le mois de janvier

 

L'un des rares traitements non-médicamenteux du burn-out

L'équipe du Dr. Alain Jacquet au département de pharmacologie de l'université de Bordeaux travaille sur le sujet depuis plusieurs années. Le ministère de la Santé a validé leur essai clinique en 2012. Et il a fallu attendre 2015 pour que soit commercialisé leur trouvaille : l'Anbosyn, un complément alilmentaire grâce auquel les trois quarts des 100 malades testés au préalable ont vu leur état s'améliorer.

"Le burn-out, il faut en parler avec un professionnel, c'est indispensable. Ce complément alimentaire vient en plus, et il a une action très lente, il faut le suivre pendant un mois et demi, deux mois pour voir les premiers effets sur le moral."

Le produit de l'équipe bordelais n'est pas un produit miracle, il nécessite une prise en charge médicale par ailleurs, il est conseillé d'aller en parler à votre médecin ou à un psychologue.

"Le burn-out, il faut absolument en parler avec quelqu'un"