Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Déconfinement : un plan "cohérent" mais des mesures "très infantilisantes" pour l'urgentiste Gérald Kierzek

-
Par , France Bleu Paris

Au lendemain des annonces d'Emmanuel Macron qui a détaillé son plan en trois étapes vers le déconfinement, l'urgentiste Gérald Kierzek aurait souhaité des mesures qui "libèrent beaucoup plus tôt les Français" et juge l'isolement contraint des malades "scandaleux".

L'arrivée des malades au service de réanimation de l'hôpital.
L'arrivée des malades au service de réanimation de l'hôpital. © Radio France - Benjamin Fontaine

Emmanuel Macron nous a donné un horizon jusqu'au 20 janvier pour un déconfinement en trois étapes afin d'éviter une troisième vague de l'épidémie de coronavirus qui a fait plus de 50.000 morts en France. 28 novembre, réouverture des commerces non-essentiels, et possibilité de se promener en dans un rayon de 20 kilomètres pendant trois heures. 15 décembre, fin des attestations obligatoires et réouverture des lieux culturels. 20 janvier, réouverture des salles de sport et des restaurants. Sur France Bleu Paris, ce mercredi, Gérald Kierzek, urgentiste à l'hotel-dieu à Paris, déplore des mesures "infantilisantes" et appelle à revenir à "du bon sens" notamment pour "passer un Noël agréable". Il salue la décision de ne pas rendre la vaccination non obligatoire.

Est-ce que ces annonces vont dans le bon sens avec le bon tempo ? 

Oui, des étapes avec un timing qui semblent plutôt cohérents. Après on est sur des mesures très infantilisantes, quand on voit qu'on passe du 1km au 20 km et trois heures, ça aurait été bien de libérer beaucoup plus rapidement les Français. Je suis assez étonné sur les stations d'hiver parce qu'à l'extérieur il n'y a pas tellement de risques. Il va falloir sortir très rapidement de ce confinement parce qu'il y a le coté sanitaire mais il y a aussi le côté psychologiquement et les gens ne tiennent plus.

Emmanuel Macron veut rendre l'isolement des malades plus contraignant. Là aussi, c'est trop infantilisant ? 

Non seulement c'est infantilisant, mais c'est scandaleux. Les malades doivent être accompagnés, soignés, testés. Le système a été incapable de rendre des tests avant trois-quatre jours. Si c'est positif, nos patients ils s'isolent. Ils ne sont pas stupides, ils ne vont pas aller contaminer leur entourage. Avec cette mesure liberticide, on mettrait le doigt dans un engrenage dans lequel on ne doit pas aller. Les malades ne doivent pas être stigmatisés. Le Covid, ce n'est pas la peste ou Ebola, c'est 99% de cas bénins, et on va faire passer ces malades-là pour des pestiférés qu'il va falloir isoler sous contrainte ? C'est inopérant, contre-productif et dangereux sur un plan éthique.

Noël en famille est sauvé (si l'épidémie est maîtrise), mais faut-il se tenir à distance de nos proches et laisser "papi/mamie manger dans la cuisine" ?

Non,c'est ridicule. On ferait mieux de sécuriser, et de faire de la pédagogie. Faisons attention. Pourquoi pas mettre une doudoune et ouvrir les fenêtres et avoir un repas en famille. Au lieu d'aller casser le moral ou la vie des Français. Je trouve que les médecins devraient avoir une parole pragmatique, dans cette crise on a perdu un peu le bon sens. Revenons à du bon sens et on pourra passer un Noël agréable. 

Le vaccin ne sera pas rendu obligatoire, mais disponible dès Noël, annonce Emmanuel Macron. C'est tenable ? 

Je trouve qu'on va très vite. Il va falloir donner des garanties sur la sécurité des vaccins. Le comité citoyen est vraiment une bonne initiative. Il faut renouer la confiance. Et le fait que ça ne soit pas obligatoire, c'est très bien, comme le vaccin anti-grippal, mais évidemment pas d'obligation. Maintenant c'est la sécurité l'enjeu.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess