Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus : Un drive de dépistage a ouvert jeudi en plein centre-ville de Montpellier

-
Par , France Bleu Hérault

Place de la Comédie à Montpellier, un centre de dépistage temporaire a ouvert jeudi matin. Les pompiers et des employés du CHU accueillent les patients les mardis et jeudis de 9 heures à midi, gratuitement, sans rendez-vous.

Les montpelliérains sont venu nombreux se faire tester ce jeudi
Les montpelliérains sont venu nombreux se faire tester ce jeudi © Radio France - Julie Gasco

Un drive de dépistage à ouvert jeudi en plein centre-ville de Montpellier. Sous les platanes de l'esplanade Charles de Gaulle, on peut maintenant venir se faire tester, gratuitement, sans rendez-vous ni ordonnance. Il n'y a pas besoin de carte vitale non plus, en dix minutes c'est fait.

Le drive est ouvert sans rendez-vous les mardis et jeudis matins
Le drive est ouvert sans rendez-vous les mardis et jeudis matins © Radio France - Julie Gasco

Les résultats sont transmis par mail directement, dans les 24 à 48 heures.  Sous des chapiteaux blancs, des employés du CHU et les pompiers accueillent les patients les mardis et jeudis matin, de 9 heures à midi.   

Il faut qu'on réagissent, il faut que chacun puisse se responsabiliser

Ce drive de dépistage fait partie des mesures mises en place pour tenter de contenir la recrudescence du virus dans le département qui vient officiellement de passer en zone rouge.  "Ces quinze derniers jours, ici même, sur la plateforme de la métropole montpelliéraine, c'est 500 personnes qui sont aujourd'hui malades du Covid, alors qu'il y a deux mois on était à deux- trois par jour. Il faut qu'on réagisse, il faut que chacun puisse se responsabiliser. Moi je n'ai qu'un seul message, protégez-vous et ne prenons pas de risque, c'est trop idiot." , s'alarme Jacques Witkowski, préfet de l'Hérault. 

Jacques Witkowski, préfet de l'Hérault, veut faciliter le dépistage

Jacques Witkowski, préfet de l'Hérault, et Michaël Delafosse, maire de Montpellier, ont discuté avec les patients
Jacques Witkowski, préfet de l'Hérault, et Michaël Delafosse, maire de Montpellier, ont discuté avec les patients © Radio France - Julie Gasco

Une disposition qui facilite le dépistage pour les montpelliérains, nombreux, venu se faire tester jeudi matin. Pour certains, le test, c'est par pur précaution. Pour d'autres, comme Noémie, étudiante montpelliéraine de 26 ans, c'est une obligation, après avoir fréquenté des personnes contaminées. Pourtant, les places sont font rares pour se faire dépister à Montpellier :  " C'est beaucoup plus accessible que les cliniques. Hier par exemple j'ai appelé une dizaine de laboratoires qui refusaient de me prendre" 

Reportage

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Les montpelliérains venu nombreux se tester se réjouissent de ce drive

Choix de la station

À venir dansDanssecondess