Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : 2020-2021 : 12 mois avec le coronavirus qui ont changé nos vies

Coronavirus : ces jeux en ligne qui nous offrent une respiration depuis douze mois

- Mis à jour le -
Par , France Bleu

Il y a un an, les Français étaient confinés pour lutter contre le coronavirus. France Bleu consacre une journée spéciale, ce mercredi 17 mars, à ces douze mois qui ont changé nos vies. Douze mois durant lesquels, pour certains, les jeux vidéo ont été une respiration.

Les ventes de jeux vidéo ont explosé pendant le confinement, ici Fall Guys.
Les ventes de jeux vidéo ont explosé pendant le confinement, ici Fall Guys. © Radio France - Noémie Lair

Echanger des carottes contre des radis avec son voisin, se promener dans les rues du Créteil puis dans celles de Rio de Janeiro, jouer aux cartes avec ses cousins... Impossible pendant le confinement. Impossible en tout cas dans la vie réelle car en ligne, tous les champs sont ouverts. Résultat : les jeux vidéo ont cartonné en 2020. Ruées sur les consoles, accessoires et jeux pendant ces semaines à l'isolement forcé, si bien que l'industrie vidéoludique a enregistré un chiffre d'affaires en hausse de 11,3% en 2020 d'après les chiffres publiés par le Syndicat des éditeurs de logiciels (SELL) dans son bilan annuel. Lors du premier confinement du mois de mars, le temps de jeu hebdomadaire a augmenté de 1h20 pour largement dépasser les 9 heures par semaine. Nombreux sont donc ceux qui ont tâté de la manette, du clavier ou de l'écran. Et il y a plusieurs raisons à cela.

Jouer en réseau pour sortir virtuellement de la bulle du confinement

Depuis un an, les lieux sociaux ont été mis à rude épreuve en raison du confinement puis du couvre-feu. Pour rester en contact avec leurs proches et rompre l'isolement, beaucoup de Français se sont tournés vers les jeux en ligne qui permettent de jouer à plusieurs, chacun chez soi, derrière son ordinateur ou son téléphone. Mais en plus de jouer ensemble, les joueurs peuvent discuter, via le jeu directement ou en se connectant à des logiciels d'appels de groupe : Discord pour la plupart, mais aussi Messenger voire Skype. "On se donne rendez-vous à telle heure, sur n'importe quel jeu", raconte Jérémy Matheossian, blogueur et streamer interrogé par France Bleu Creuse en novembre dernier. "Aujourd'hui la fibre optique se développe, ça a permis plein de choses, et le jeu réseau a permis de maintenir le lien", raconte-t-il. 

"Les jeux compensent le fait de ne plus pouvoir faire de soirée avec ses amis sur son canapé", résume Olivier Bénis, spécialiste Jeux vidéo à France Inter. Cela n'a pas permis de créer du lien social au sens premier du terme puisqu'il n'y a pas de rencontre explique Anaïs Palud, psychologue-clinicienne qui a travaillé sur le sujet des jeux vidéo, mais cela a permis de "créer des moments de partage". "On a besoin d'aller vers les autres par un moyen ou par un autre", note la psychologue-clinicienne.

L'Organisation mondiale de la santé recommandait même dès la fin mars 2020 de jouer aux jeux vidéo pour rester en contact avec ses proches tout en garantissant la distance et donc les gestes barrières.

Le jeu vidéo, une parenthèse joyeuse dans une année angoissante

Cinéma ? Fermé. Concert ? Fermé. Musée ? Fermé. Difficile de s'occuper et de s'amuser au temps du Covid-19. Les livres, les films et les séries ont permis de s'évader. Mais là encore, les jeux vidéo ont trouvé preneurs. "Le jeu vidéo a tenu son rôle de divertissement, de loisir, et d'échappatoire. Cela a été l'occasion pour un certain nombre de personnes de découvrir, ou redécouvrir, que le jeu vidéo pouvait avoir un rôle positif, en permettant notamment aux gens de conserver un lien social et de traverser cette crise d'une manière un peu plus positive", observe ainsi la présidente du SELL, Julie Chalmette, auprès de l'Agence France presse (AFP).

"Pendant le confinement, il y a eu de nouveaux joueurs mais surtout d'anciens qui y sont revenus parce que les autres loisirs étaient fermés", relève aussi Olivier Bénis. "Les joueurs cherchaient à créer une coupure dans la répétition boulot-dodo du confinement", ajoute Anaïs Palud.

Rendre le réel un peu plus doux.

Pour d'autres joueurs, le jeu vidéo a été un refuge pendant cette période si compliquée. "On essaye de rendre le réel un peu plus doux, jouer ensemble, ça permet de respirer", indique Olivier Bénis. C'est aussi cet aspect qu'Anaïs Palud a relevé dans son travail d'analyse. "Chacun fait usage du jeu vidéo d'une façon très singulière, chacun va y chercher quelque chose de différent", explique-t-elle. Il faut dire que le jeu vidéo est en pleine expansion depuis des années et qu'il est aujourd'hui multiple : "cela va d'un jeu très simpliste, distrayant à une œuvre à part entière", explique Olivier Bénis. Le jeu est partout, sur console, sur ordinateur et sur téléphone, et aujourd'hui, l'âge moyen des adeptes du jeu vidéo est de 39 ans d'après le Sell. Plus de 7 Français sur 10 jouent aux jeux vidéo au moins occasionnellement.

Chacun peut donc y trouver son compte. Pour certains, le jeu a pu apporter du réconfort, rassurer en les faisant entrer dans un autre univers, avec des repères identifiés et en permettant de s'évader, d'échapper au réel. "On était dans une période avec beaucoup d'incertitudes, or, les jeux permettent de maîtriser son monde, de s'identifier à un personnages. Ils réordonnent, redonnent du sens là où le monde réel peut être très angoissant", explique la psychologue-clinicienne.

Mais cela peut-être "un leurre", précise-t-elle, parce que s'il y a bien un effet immédiat de réconfort, une fois la partie terminée, le retour au réel peut s'avérer difficile. Un aspect qui trouve tout son sens dans l'expression "tromper l'ennui", explique Anaïs Palud. Pour approfondir le sujet, vous pouvez retrouver son travail sur les jeux vidéo en suivant ce lien.

Quels jeux ont le plus cartonné ?

Les consoles récentes - la Switch (Nintendo) puis la PlayStation 5 (Sony) et la Xbox Series (Microsoft) - ont profité de ce contexte particulier ces douze derniers mois. Mais les chiffres de la vente dématérialisée sont encore plus spectaculaires. Sous l'effet de la crise sanitaire, la croissance a été de 19,1% en un an. Au contraire des ventes physiques, rendues difficiles par le confinement puisque de nombreux magasins spécialisés étaient fermés, qui ont connu un repli de 3,2%.

Parmi les jeux les plus plébiscités, c'est Fifa 21 qui s'est le mieux vendu en 2020 devant Animal Crossing : New Horizons qui a connu un très fort engouement notamment pendant le premier confinement. "Animal Crossing est sorti au tout début du confinement et c'était le moment idéal parce qu'on avait besoin de quelque chose de relaxant, un jeu dans lequel il n'y a pas un challenge énorme, qui permet de s'évader, explique Olivier Bénis. On avait finalement besoin de cet espace virtuel de liberté. Et puis, ce jeu a un aspect social. Ce n'est pas obligatoire mais on peut jouer ensemble. On a vu, par exemple, des gens faire des échanges avec des inconnus sur Twitter. Ils se reconnectent aux autres de cette façon."

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Ce qui a également dopé la pratique du jeu vidéo, c'est le développement, en parallèle, de la plateforme Twitch où l'on peut voir des "streamers" jouer, chacun de leur côté, en direct. Avec la crise sanitaire, la plateforme, lancée en 2011, a explosé : en avril, le nombre d'heures visionnées sur Twitch a augmenté de 48% par rapport au mois précédent (100% en un an), d'après des chiffres du cabinet spécialisé Arsenal.gg.

Dans ce cadre-là, un jeu en particulier a cartonné, deux ans après sa sortie : Among Us (moins de 5 euros sur Steam ou Nintendo par exemple). Il s'agit d'une sorte de loup-garou virtuel dans lequel un rôle est attribué à chacun des joueurs en début de partie, certains sont des imposteurs qui devront tuer les autres joueurs sans se faire démasquer. A la fin de chaque manche, les joueurs allument leur micro et, comme avec le jeu de carte, argumentent pour essayer de trouver le coupable. Ce jeu permet donc de reproduire une soirée jeux entre amis, tout en restant chez soi.

Sur Twitch, les "streamers" s'amusent aussi sur le traditionnel Mario Kart, sur Fall Guys (60 joueurs s'affrontent en direct à travers des petits personnages de toutes les couleurs lors d'une série d'épreuves), sur Geoguessr (dans lequel les joueurs doivent se repérer sur une carte GoogleMaps) ou encore sur Gartic Phone, sorte de Pictionary numérique, avec, comme pour la version plateau, plus ou moins de réussite !

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Gérer mes choix

D'autres jeux de plateau ont d'ailleurs fait leur apparition en version numérique : "Le confinement a amplifié le phénomène d'adaptation numérique, soulève Olivier Bénis. On connait tous quelqu'un qui s'est mis à jouer au Scrabble ou au Monopoly en ligne !" Une application sur téléphone a ainsi cartonné pendant le confinement : Plato (gratuit), sur laquelle on peut lancer une partie de Uno (appelé Ocho dans l'application) avec ses amis ou de puissance 4 (rangée de 4).

Choix de la station

À venir dansDanssecondess