Santé – Sciences

Un Français sur deux est en surpoids, révèle une étude de l'Inserm

Par Géraldine Houdayer, France Bleu mardi 25 octobre 2016 à 7:56 Mis à jour le mardi 25 octobre 2016 à 17:08

Un français sur deux est en surpoids, d'après l'Inserm.
Un français sur deux est en surpoids, d'après l'Inserm. © Maxppp - Julio Pelaez

Plus d'un Français sur deux de plus de trente ans est en surpoids. C'est le résultat d'une étude de l'Inserm, l'Institut national de la santé et de la recherche médicale. Près de 16 % des Français sont obèses.

Plus d'un Français sur deux de plus de 30 ans est en surpoids, révèle une enquête de l'Inserm, l'Institut national de la santé et de la recherche médicale, ce mardi 25 octobre. Les chercheurs se sont penchés sur les données de santé de près de 29 000 personnes âgées de 30 à 69 ans, révèle franceinfo. D'après cette étude, 41% des hommes sont en surpoids, contre 25% des femmes. Des chiffres auxquels il faut ajouter les cas d'obésité : près de 16% des personnes, quel que soit le sexe. Les épidémiologistes ont passé au crible les données de près de 29 000 participants âgés de 30 à 60 ans en 2013, répartis à égalité presque parfaite entre les deux sexes, révèle Le Monde.

Le Nord est la région la plus touchée

L'étude montre des différences selon l'âge. Plus l'âge augmente, plus les cas d'obésité sont nombreux. À 60 ans on compte deux fois plus d'obèses qu'à 30 ans. L'étude révèle également que les personnes à faibles revenus sont plus souvent touchées par les problèmes de surpoids. D'après l'Inserm, les disparités sont marquées selon les départements. Globalement, le Nord de la France est le plus touché. Le département du Nord monte même sur la première marche du podium : 25,6% des plus de 30 ans sont victimes d'obésité. À l'inverse, Paris est l'endroit où il y a le moins d'obèses, avec un peu moins de 11% des personnes concernées.

"L'’obésité reste préoccupante en termes de santé publique" - Marie Zins, épidémiologiste

"L'’importance de l’obésité reste préoccupante en termes de santé publique", s'inquiète Marie Zins, médecin épidémiologiste et directrice de l’unité Inserm "Cohortes en population", qui a participé à ce travail, dans Le Monde. L’excès de masse graisseuse a en effet pour conséquence une augmentation de nombreuses pathologies : maladies cardiovasculaires, diabète, problèmes articulaires, troubles respiratoires, dépression ou cancers de plusieurs types, notamment du foie, de l’utérus ou du sein après la ménopause.

Comment calculer son IMC (Indice de Masse Corporelle) et comment lire le résultat

Calcul de l'IMC - Radio France
Calcul de l'IMC © Radio France - Lucie Bombled

A lire aussi >> évaluer et suivre la corpulence des enfants

Partager sur :