Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Un laboratoire de détection de Covid-19 mis en place au tribunal judiciaire de Toulon

-
Par , France Bleu Provence

Après la détection de cas avérés de Covid-19 au sein du tribunal judiciaire de Toulon, un laboratoire de détection est mis en place dès ce vendredi dans l'enceinte du palais. Déjà 130 personnes se sont manifestées pour être testées.

Un laboratoire de dépistage Covid-19 installé au sein du Tribunal judiciaire de Toulon (illustration)
Un laboratoire de dépistage Covid-19 installé au sein du Tribunal judiciaire de Toulon (illustration) © Radio France - C. MARQUES

Après la détection de plusieurs cas de Covid-19 parmi le personnel du tribunal judiciaire de Toulon, un laboratoire sera installé ce vendredi et lundi dans l'enceinte du palais de justice. Sur la base du volontariat, 130 personnes ont déjà répondu par l'affirmative, personnels de justice comme les magistrats ou d'autres collaborateurs, comme par exemple la protection judiciaire de la jeunesse et les avocats.

Ces volontaires vont subir deux tests, un prélèvement de salive et une prise de sang pour une durée ne dépassant pas les trois minutes.

Les cas de Covid-19 ont suscité une certaine inquiétude au sein de certains personnels de l'Institution judiciaire. "Afin d'apaiser ces angoisses, nous avons décidé avec le procureur de la République, de concert avec l'Agence régionale de Santé, de mettre en place ces prélèvements au sein même du palais. Ce qui est intéressant, c'est que ce sont des informations confidentielles. Les personnes testées recevront les résultats sur leur boîte mail.  D'abord il y a le secret médical, on est porteur du maladie et on n'est pas obligé de le dire aux autres. Ensuite, c'est la question de l'atteinte à la vie privée. C'est un vrai débat que nous engageons nous, magistrats. Et la proposition qui a été faite en réunion ce matin, c'est de recueillir le consentement de la personne pour que son nom puisse être donné. Et à partir de ce nom, rechercher les chaînes de contamination. C'est ça l'objectif", détaille Sylvie Mottes, présidente du tribunal judiciaire de Toulon.

Deux tests donc : le premier par écouvillon et le second par prise de sang. Et même si le test revient négatif, "le patient testé a l'obligation de porter son masque au sein du tribunal judiciaire", insiste la présidente.

Nous évoquions en début de semaine l'existence de quatre cas, mais finalement le bilan a été revu à la baisse : trois cas confirmés de Covid-19 (deux magistrats et un assistant de justice), le quatrième étant un cas supposé mais dont le test est finalement revenu négatif ce jeudi matin.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu