Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un médecin de Tourcoing publie son journal de bord "au temps du coronavirus"

-
Par , France Bleu Nord

Bertrand Legrand publie "'Le journal d'un médecin au temps du coronavirus" aux éditions l'Archipel. Ce médecin généraliste de Tourcoing décrit son quotidien entre les mois de février et mai 2020, au coeur de la pandémie de coronavirus.

Bertrand Legrand a écrit au fil de la crise sanitaire
Bertrand Legrand a écrit au fil de la crise sanitaire © Radio France - Eric Turpin

Bertrand Legrand, qui est également secrétaire général de la confédération des syndicats médicaux 59/62, a commencé à tenir ce journal de bord le 8 février 2020. A cette période, lui même pense que cette maladie venue de Chine n'est qu'une grosse grippe. Il change rapidement d'avis et prend conscience qu'il faut faire face à un virus potentiellement mortel.

"Nos mains de soignants sont devenues des mains de tueurs potentiels"

Dans son cabinet de généraliste à Tourcoing, Bertrand Legrand met en place rapidement un protocole pour éviter toute contamination entre patients. Il réalise que c'est lui, médecin, qui peut être le "super contaminateur".  Le 4 mars, il écrit : " Je décide de ne plus me faire confiance." C'est là qu'il se rend compte que les masques de protection sont rares et que les stocks sont largement insuffisants malgré les affirmations du gouvernement. 

Au travers des 216 pages du livre, on découvre donc l'activité d'un médecin confronté à un virus que personne ne connait. Ses indignations face au manque de matériel pour les soignants, ses doutes sur la politique du gouvernement, ses inquiétudes pour ses patients contaminés. 

"J'avoue avoir des doutes"

Interrogé sur la politique du masque obligatoire, Bertrand Legrand se félicite de la mesure mais continue d'avoir des doutes sur la réalité des stocks de masques. "J'avoue avoir des doutes, dit-il sur France Bleu Nord, quand on nous dit qu'on ne livrera plus de masques aux médecins à partir de la fin septembre et quand on fait passer des décrets qui, sans avis médical, font passer des gens qui étaient à risque en personnes non à risque comme les asthmatiques."

* "Journal d'un médecin au temps du coronavirus" Editions l'Archipel

Choix de la station

À venir dansDanssecondess