Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Près de quatre millions de Français vivent dans un désert médical

-
Par , France Bleu

Le nombre de personnes vivant dans un territoire sous-doté en médecins généralistes est passé de 2,5 millions en 2015 à 3,8 millions en 2018, en raison notamment de nombreux départs en retraite, selon une étude de la Drees publiée vendredi.

Santé : 3,8 millions de personnes vivaient dans un désert médical en 2018.
Santé : 3,8 millions de personnes vivaient dans un désert médical en 2018. © Maxppp - Julio PELAEZ

6% des français ne peuvent pas consulter plus de 2,5 fois un médecin dans l'année. Ces déserts médicaux s'étendent notablement ces dernières années selon une étude de la direction de la Recherche, des Études, de l’Évaluation et des Statistiques (Drees) publiée vendredi. En cause, le nombre de départs en retraite des médecins généralistes.

Pas assez de jeunes médecins formés en France

De plus en plus de médecins partent en retraite faisant diminuer le nombre de praticiens en activité. Or, les nouvelles installations ne compensent pas ces départs. Il n'y a toujours pas suffisamment de jeunes généralistes formés en France. Nous subissons encore les effets des numerus clausus qui ont limité le nombre de praticiens formés au cours des dernières décennies. 

Île-de-France, Centre-Val-de-Loire, Guyane

L’île-de-France et le Centre-Val-de-Loire sont les plus touchées par ce manque de médecins. Surtout l'Île-de-France avec 1,8 millions d'habitants concernés, contre 318.000 en Centre-Val-de-Loire. Dans ces deux régions, le nombre de médecins généralistes a diminué alors que la population augmente.

C'est aussi le cas en Guyane où la situation est également particulièrement dégradée. Près de la moitié des habitants (44,2%, soit environ 120.000 personnes) sont concernés. 

Les inégalités se creusent d'une région à l'autre

De manière générale, les inégalités s'accentuent entre les communes les moins bien dotées en médecin et celles qui le sont le plus.

C'est d'autant plus injuste que les territoires les mieux dotés en généralistes sont aussi les plus attractifs, tant du point de vue de la croissance démographique que des équipements (sportifs, culturels, commerciaux et scolaires), souligne l'étude de la Dress qui pointe "une problématique plus globale d'aménagement du territoire".  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu