Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Santé – Sciences

Un monument du néolithique, vieux de 4.500 ans, mis au jour à Uzès

mercredi 13 mars 2019 à 18:13 Par Philippe Thomain, France Bleu Gard Lozère et France Bleu

Un monument vieux de 4.500 ans a été mis au jour à Uzès, lors des travaux du contournement routier de la ville : un cromlech, un cercle de pierres dressées de près de 80 mètres de diamètre. Un cinquième seulement du site a été fouillé. Après Uzès la Romaine, place à Uzès de l'âge du fer.

les anciennes pierres dressées du cromlech d'Uzès lors de la fouille
les anciennes pierres dressées du cromlech d'Uzès lors de la fouille - INRAP

Uzès, France

On connaissait Uzès la Romaine, ce cromlech découvert lors de travaux routiers laisse entrevoir une Uzès beaucoup plus vieille, une Uzès de l'âge du fer, 2.500 ans avant notre ère. Une partie seulement de ce monument mégalithique a été fouillée. Les archéologues de l'Inrap ont mis au jour des dalles de pierres, qui, à l'origine, étaient dressées, l'une d'elles était haute de quatre mètres et devait peser nettement plus d'une tonne. Si les archéologues reconstituent par la pensée le monument dans son état originel, ils imaginent un cercle de pierres dressées de près de 80 mètres de diamètre, des pierres jointives entre elles, comme une enceinte. 

Description du cromlech par Pierre Cayn, archéologue de l'INRAP en charge des fouilles

La découverte de ce cromlech a surpris les archéologues. Il en existe d'autres en Europe, par exemple Stonehenge en Angleterre, mais à chaque fois, ces monuments sont placés sur des points hauts. Là, à Uzès, il est en plaine. De plus, ses pierres dressées étaient jointives, faisant comme une enceinte, ce qui n'est pas commun. Une partie seulement du monument a été fouillée, un cinquième environ.

Si personne ne peut dire quelle était l'utilisation d'un tel monument, la municipalité veut préserver l'avenir et achète le terrain voisin

Parmi les pierres retrouvées enfouies à 80 centimètres sous le sol, une "statue-menhir" dont on connaît de nombreux exemples ailleurs. À ce jour, toutes les pierres révélées par la fouille ont été prélevées pour étude et sont stockées, à l'abri des convoitises. Une prospection non destructive sera menée dans les mois qui viennent pour voir précisément l'étendue de ce cromlech, la ville est en train d'acheter le terrain pour préserver ce cromlech et l'avenir.

Un monument vieux de 4.500 ans qui organise encore le paysage... en 2019, les chemins en font encore le tour

Quant à savoir si, une fois entièrement repéré, ce monument sera fouillé, la réponse est incertaine. Il faudra d'abord un intérêt scientifique certain et ensuite, il faudra un financement. Et la mairie a déjà donné sa réponse : acheter le terrain pour la sécurité du monument, oui ; faire les fouilles, non. Ou alors avec des concours financiers extérieurs importants.