Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Poitou-Charentes : un musée virtuel pour admirer des œuvres en 3D sur internet

jeudi 5 octobre 2017 à 4:30 Par Chloé Gandolfo, France Bleu La Rochelle

Bientôt un musée virtuel sur internet pour découvrir les œuvres d'art exposées en Poitou-Charentes en 3D. Depuis un an, les techniciens scannent chaque objet d'art sous toutes ses coutures. Ce mardi, Vincent Lagardère a numérisé les œuvres du musée de l'île d'Oléron.

Vincent numérise 180 oeuvres d'art de 42 musées de Poitou-Charentes.
Vincent numérise 180 oeuvres d'art de 42 musées de Poitou-Charentes. © Radio France - Chloé Gandolfo

Île d'Oléron, Charente-Maritime, France

Les équipes techniques sont à l'oeuvre : 180 pièces d'art de 42 musées de l'ancienne Poitou-Charentes sont en passe d'être numérisées. En juin 2018, chacun de ces objets d'art auront leur avatar en 3D sur Internet. Il sera possible de les admirer sous tous les angles derrière son écran d'ordinateur. Pour cela, depuis un an, des équipes spécialisées de l'association Alienor s'affairent pour scanner chaque item un par un, centimètres après centimètres.

Vincent Lagardère fait le tour des musées de l'ancienne région pour passer au crible chaque parcelle avec son scanner. Un outil particulier qui ressemble à un fer à repasser et qui fait le bruit d'un sèche-cheveux. Le scanner émet des flashs et l'objet apparaît petit à petit à l'écran.

Une technique délicate

La manipulation est délicate et physique même. Vincent doit se contorsionner dans tous les sens pour capter chaque partie de l'objet. Car si une toute petite parcelle n'est pas scannée, il faut tout recommencer. Vincent passe des heures et parfois même des journées entières sur la même oeuvre : "Je fais une danse de la pluie autour de l'objet. Je me baisse, je tends le bras, je tourne dans tous les sens pour avoir le maximum de couverture."

Contrainte supplémentaire, Vincent n'a pas le droit de toucher les œuvres pour éviter de les abîmer. Chaque oeuvre doit être manipulée avec des pincettes, le régisseur est le seul à pouvoir les toucher. C'est ce qu'explique celui du musée d'Oléron, Loïc Guitton : "Y a des objets très très fragiles, le gras qu'on a sur les mains par exemple peut détériorer les objets."

La numérisation prend beaucoup de temps mais quand tout sera finalisé, les visiteurs pourront entrer dans ce musée virtuel avec leur souris et leur clavier, comme dans un jeu vidéo. Il faut s'imaginer, une ballade dans les allées pixelisées pour admirer les œuvres d'art en 3D.

Attirer les jeunes

Il y aura des tableaux, des vêtements d'époque, des objets d'art du XIXème siècle. On peut cliquer et zoomer pour tout regarder en détail. Une façon d'attirer un nouveau public, pour Sophie Léssard, responsable du musée d'Oléron : "Cela permet aux jeunes de visiter les musées. C'est intéressant d'aller vers ce type de public et de présenter des collections dans un autre univers. Ils sont plus familiers avec les jeux vidéos et Internet".

Le musée immersif sera en ligne à partir de juin 2018. Quand tout le travail de numérisation sera terminé. D'ici-là, Vincent continue de faire le tour des musées de Poitou-Charentes pour scanner chaque objet, centimètre après centimètre.