Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Un nouveau radiotélescope opérationnel à Nançay

-
Par , France Bleu Berry, France Bleu

Après quatre ans de travaux, NenuFar est désormais opérationnel à Nançay (Cher). NenuFar, c'est un nouveau radiotélescope pour sonder l'univers en basses fréquences.

1100 nouvelles antennes pointent désormais leur faisceau vers le cosmos depuis Nançay (Cher)
1100 nouvelles antennes pointent désormais leur faisceau vers le cosmos depuis Nançay (Cher) - C.Penin et station Radioastronomie de Nançay

Nançay, France

1.100 petites antennes ont été installées. L'objectif est d'en avoir 2.000 pour mieux comprendre l'univers, grâce à un investissement de 16 millions d'euros qui n'est pas tout à fait encore bouclé. Depuis cet été, ces 1.100 antennes sont au travail pour observer la naissance des galaxies, les éruptions solaires et étudier les exoplanètes, notamment celles où la vie serait possible. L'équipement vient d'être inauguré. 

Les différents partenaires de NenuFar lors de son inauguration à Nançay - Aucun(e)
Les différents partenaires de NenuFar lors de son inauguration à Nançay - C.Penin et station radioastronomie de Nançay

L'addition de toutes ces petites antennes permet de former un méga radiotélescope : "On prend les signaux de toutes les antennes et on les additionne de manière à obtenir un pinceau qu'on oriente dans l'univers, précise Philippe Zarka, directeur de recherche au CNRS et directeur adjoint du radiotélescope de Nançay. On obtient comme un pinceau très fin et très sensible que l'on peut diriger dans les directions que l'on souhaite sans que rien ne bouge mécaniquement au sol. On peut générer plusieurs faisceaux en parallèle, mais on ne fait pas encore d'images. On y aura bientôt accès. On est en train d'installer à Nançay un corrélateur, c'est l'équivalent d'un gros ordinateur qui va, non pas additionner astucieusement les signaux de toutes les antennes, mais qui va tous les multiplier deux à deux. Et grâce à une opération mathématique on pourra reconstituer une image." 

Le radiotélescope installé à la création de la station de radioastronomie de Nançay - Radio France
Le radiotélescope installé à la création de la station de radioastronomie de Nançay © Radio France - Michel Benoit

L'homme a déjà découvert 4.000 exoplanètes, grâce notamment à des méthodes optiques. NenuFar va permettre de mieux les caractériser grâce aux ondes radio : "Maintenant, ce qu'on veut, c'est étudier physiquement ces objets, détaille Philippe Zarka. On ne veut pas les limiter à un point, avec une masse à une certaine distance de leur étoile. On veut savoir aussi si ces objets célestes possèdent un champ magnétique. C'est très important, car ce champ magnétique joue un rôle de bouclier et peut favoriser l'apparition de la vie. Les ondes radio émises par l'interaction entre planète et étoile devraient nous permettre de recueillir des indications très intéressantes." Une nouvelle phase d'installation d'environ 400 antennes supplémentaires interviendra au cours des prochaines années. On en comptera alors 1.500 à Nançay. Il manque encore environ un million d'euros pour finaliser le programme et parvenir au chiffre très précis de 1.938 antennes souhaitées.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu