Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé - Sciences

Un pôle de rééducation nouvelle génération aux portes de Montpellier

-
Par , France Bleu Hérault

Dans deux ans, ouvrira le pôle de réadaptation "Aurores" à Saint-Clément-la-Rivière (Hérault). Fruit d'un partenariat public/privé entre le CHU de Montpellier et les clinique du Dr Ster. Un projet moderne de 135 lits au cœur d'un parc de 30 hectares.

Le futur pôle sera doté de 135 lits et permettra de créer 100 emplois
Le futur pôle sera doté de 135 lits et permettra de créer 100 emplois © Radio France - Salah Hamdaoui

Public et privé main dans la main pour créer un grand pôle de médical aux portes de Montpellier, au nord, à Saint-Clément-de-Rivière, baptisé "Aurores". Le projet est porté par le CHU de Montpellier et les cliniques du Dr Ster à Saint-Clément.

D'abord, il y a le cadre, assez remarquable. Un parc en pleine nature de près de 30 hectares avec vue dégagée sur le Pic Saint-Loup. Un espace de verdure censé optimiser le projet thérapeutique en garantissant confort et sérénité

Le bon patient dans le bon lit

Le médical, ensuite : doté de 135 lits, ce nouveau pôle pourra réaliser soins de suite et réadaptation. Il s'agit de prendre en charge des patients qui ont besoin d'une rééducation en établissement de santé, après leur séjour en soins aigus à l’hôpital. On met "les bons patients, dans les bons lits" explique le Pr Patrice Taourel, président de la Commission médicale d'établissement au CHU de Montpellier.

Éviter les hospitalisations inutiles

Cela peut concerner les patients souffrant d’obésité, de diabète complexe ou de troubles du comportement alimentaires. Les personnes âgées de plus de 75 ans, nécessitant une réadaptation avant un retour à domicile ou une orientation vers un établissement d’hébergement adapté. Ou encore les malades du cancer nécessitant un suivi en établissement de santé, après réalisation de traitements lourds.

Un bâtiment de 9.000 mètres carrés au milieu de la verdure

Le pôle "Aurore" sera à 10 minutes du CHU de Montpellier, et c'est loin d'être un détail. S'expatrier pour une rééducation peut parfois poser de sérieux problèmes. "En Lozère, c'est très bien, il y a du très bon soin, mais pour certaines familles de patients, c'est super lourd. Couper sa vie sociale et familiale pendant deux mois parce qu'on est envoyé très loin de Montpellier, ce n'est pas acceptable pour le patient" reconnait le Pr Taourel.

La moitié des 135 lits seront en chambre individuelle. Il est prévu de créer 100 emplois, dont sept praticiens, pour un plateau technique de 3.000 mètres carrés balnéothérapie, ergothérapie, radiologie numérisée, mécanothérapie...). La première pierre sera posée en 2020, ouverture en 2022. Le tout pour 16 millions d'euros.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu