Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Dijon : un projet d’art-thérapie dans l'ancienne gare Porte-Neuve

-
Par , France Bleu Bourgogne

Une école artistique basée sur l'art-thérapie pourrait bientôt ouvrir ses portes à Dijon. Le projet est porté par Élodie Delaune, une dijonnaise qui a elle-même pu expérimenter les bienfaits des pratiques artistiques.

La danse pour apaiser la douleur, accepter son corps et ses cicatrices, ici soulignées par du body painting
La danse pour apaiser la douleur, accepter son corps et ses cicatrices, ici soulignées par du body painting - ED/AM

Agée de 32 ans, Élodie Delaune préside une association qui lutte contre l’endométriose. Elle souffre elle-même de cette maladie, d'une fibromyalgie, ainsi que d’une maladie inflammatoire chronique de l’intestin. Férue de danse classique (elle a dansé dans son adolescence dans plusieurs compagnies), et faute de pouvoir en faire son métier, elle a remarqué les bienfaits de la danse pour combattre la douleur : « on focalise son attention sur autre chose, et on a une autre approche du corps. La douleur est occultée et passe au second plan ».

Satisfaire une attente

De cette expérience personnelle est né le projet de fonder à Dijon une école artistique dans une optique d’acceptation du corps et de mieux être. « C’est très répandu dans certains centres hospitaliers et certaines cliniques dans d’autres régions, notamment sur Paris  et dans les grandes villes. Aujourd’hui, ici ça n’existe pas, et c’est aussi la volonté de certains médecins en Bourgogne-Franche-Comté, d’avoir ce soutien qu’eux ne peuvent pas apporter dans leurs pratiques quotidiennes.»

Un projet dans l'ancienne gare Porte-Neuve

Elle a donc suivi une formation d'art-thérapeute, et envisage d’installer son école artistique, Artem Studio, dans l'ancienne gare de Dijon Porte-Neuve. Élodie Delaune a déposé sa candidature auprès de la SNCF, propriétaire des locaux. L’école abriterait plusieurs activités, danse, arts plastiques, ateliers d’écritures, musique, body painting, ateliers photographiques, yoga, ateliers de phytothérapie, sophrologie. Les cours seraient prodigués par Élodie Delaune et des intervenants. Pour boucler son budget, un financement participatif est en ligne sur le site Leetchi.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu