Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un requin-pèlerin au large du Touquet ?

-
Par , France Bleu Nord, France Bleu
Le Touquet-Paris-Plage, France

Un habitant du Touquet affirme avoir reconnu l'aileron d'un requin-pèlerin en arrière-plan d'une photo de ses petits-enfants en train de se baigner sur la plage de la station balnéaire. Impossible à vérifier mais tout à fait plausible, selon l'association spécialiste de l'animal.

Le requin-pèlerin peut mesurer jusqu'à douze mètres de long mais il est inoffensif pour l'homme
Le requin-pèlerin peut mesurer jusqu'à douze mètres de long mais il est inoffensif pour l'homme © Getty

C'est un peu par hasard que Philippe Claye, un habitant du Touquet, a découvert sur une photo prise sur la plage de la station ce qu'il tient pour un aileron de requin-pèlerin. Le mercredi 3 juin, il passe la journée à la mer avec sa belle-fille et ses deux petits-enfants. En regardant après coup les photos de cette journée, il s'arrête sur l'un des clichés des deux enfants en train de se baigner. "En agrandissant une photo, je vois des points noirs derrière les enfants dans l'eau, raconte le retraité, et je me dis ah bon sang, ça ressemble très nettement à un aileron de requin". 

On distingue ce qui pourrait être l'aileron et l'extrémité de la queue d'un requin-pèlerin en arrière plan
On distingue ce qui pourrait être l'aileron et l'extrémité de la queue d'un requin-pèlerin en arrière plan - Philippe Claye

Philippe Claye se renseigne sur le site de Nausicaa, mais aussi auprès d'amis, notamment auprès d'un passionné de requins, basé aux Etats-Unis, qui lui confirme qu'il s'agit bien d'un requin-pèlerin. Philippe Claye relate l'affaire à nos confrères de la Voix du Nord. Pour lui, cela ne fait aucun doute : "Je ne suis pas un spécialiste des requins, mais je ne vois pas ce que ça peut être d'autre. Ça ne peut pas être le monstre du Loch Ness et ça ressemble quand même bigrement à un aileron de requin.

La présence du requin-pèlerin "tout à fait plausible" 

L'Association pour l'étude et la conservation des Sélaciens (APECS), qui mène depuis 1998 un programme de recensement des requins-pèlerins au large des côtes française reste prudente sur ce cas. Pour sa chargée de mission Alexandra Rohr, "la photo prise avec un téléphone portable est trop floue pour que l'on se prononce". Mais selon elle, la présence d'un tel animal est tout à fait plausible : "On peut observer des requins-pèlerin surtout au printemps et en été sur les côtes de France métropolitaine. C'est sur les côtes bretonnes qu'on en observe le plus mais cela arrive qu'on en observe en Manche ou en Mer du Nord". 

Un requin totalement inoffensif pour l'homme

Le requin-pèlerin peut mesurer jusqu'à 12 mètres de long. Il est totalement inoffensif pour l'homme puisqu'il se nourrit exclusivement de plancton. Quant à savoir ce qu'un tel animal ferait au large de nos côtes, Alexandra Rohr explique: "Ils réalisent de très grandes migrations, ils peuvent se déplacer de la Mer du Nord jusqu'aux îles du Cap Vert." En cette période de l'année, ils reviennent à la surface pour se nourrir de plancton. L'association a déjà reçu plus d'une centaine de signalements cette année entre la mi-avril et la mi-mai. Ce serait là le premier sur la Côte d'Opale. L'association appelle tous ceux qui apercevraient des requin-pèlerins à les signaler sur son site internet ou ou 06.77.59.69.83

Choix de la station

À venir dansDanssecondess