Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

VIDÉO - Un robot dans une maison de retraite de Bourges pour apaiser les angoisses des résidents

mercredi 2 mai 2018 à 17:02 Par Adèle Bossard, France Bleu Berry et France Bleu

La maison de retraite Bellevue, à Bourges (Cher), vient de faire l'acquisition de Paro. Ce robot en forme de phoque est un concentré de technologie. Il permet d'apaiser les angoisses de résidents atteints de la maladie d'Alzheimer ou de démence.

Le robot est une grosse peluche de phoque équipée de 14 capteurs.
Le robot est une grosse peluche de phoque équipée de 14 capteurs. © Radio France - Adèle Bossard

Bourges, France

Une nouvelle recrue à la maison de retraite Bellevue de Bourges (Cher) : un robot ! Un phoque high-tech, arrivé au début de l'année 2018, vient compléter la panoplie de soins de l'établissement. C'est une première en Berry. L'Ehpad Bellevue est l'un des plus grands de France et accueille plus de 600 résidents. Le robot est accessible à ceux qui sont atteints de démence, de la maladie   d'Alzheimer ou d'une maladie apparentée.

14 capteurs dans un phoque articulé

Le robot, de fabrication japonaise, s'appelle Paro et ressemble à une grosse peluche de phoque blanc. Mais il est aussi bourré de technologie, avec 14 capteurs. Il peut bouger ses nageoires, sa tête, sa queue. Il ouvre ses yeux, répond aux caresses et réagit à la voix.

Le personnel a été formé avant de l'utiliser avec les résidents. - Radio France
Le personnel a été formé avant de l'utiliser avec les résidents. © Radio France - Adèle Bossard

Les aides soignantes, qui ont été formées, utilisent le robot pour calmer les angoisses de certains résidents. L'effet est immédiat sur une dame atteinte de démence, dont les yeux s'écarquillent quand ils croisent ceux du robot. Elle se met à lui parler d'elle et de sa famille, l'embrasse. D'autres résidents ont retrouvé la parole au contact de Paro, ou sèchent leurs larmes quand ils le prennent dans leurs bras.

Bien plus qu'un gadget, Paro complète l'offre de soin et représente "une offre non-médicamenteuse", saluent les aides-soignantes. 

Quand il n'est pas utilisé, le robot a son emplacement de repos ! - Radio France
Quand il n'est pas utilisé, le robot a son emplacement de repos ! © Radio France - Adèle Bossard

Le robot Paro représente un investissement de 6500€ HT. Il a été financé grâce au don d'une association, l'ANS GMF. Les agents en réclament déjà un deuxième. Un nouveau dossier de financement est en préparation.