Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un robot pour opérer les patients à la polyclinique Sainte-Marguerite à Auxerre

-
Par , France Bleu Auxerre

La polyclinique à Auxerre vient de se doter de la Technologie Chirurgicale Robotisée Da Vinci.C'est une première dans l'Yonne. Elle a investi près de 750 000 euros dans ce robot qui sera utilisé en urologie, gynécologie et pour la chirurgie viscérale.

La polyclinique d'Auxerre se dote de la technologie chirurgicale robotisée Da Vinci
La polyclinique d'Auxerre se dote de la technologie chirurgicale robotisée Da Vinci © Radio France - Damien Robine

La partie du robot la plus impressionnante c'est celle qui comporte trois bras articulés. Un bras tient une caméra endoscopique, les autres tiennent des instruments chirurgicaux.  Le tout est manipulé par le chirurgien grâce à une console située à quelques mètres.  Le robot Da Vinci , c'est une véritable avancée technologique selon Adil Ouzzane. Il est chirurgien urologue à la polyclinique. "Pour un cancer de la prostate par exemple, le robot nous aide à avoir plus de précisions grâce à la vision 3D et grâce à des instruments qui ont une articulation qui s'apparente à l'articulation du chirurgien."   

Les bras articulés sont manipulés par le chirurgien grâce à une console située à quelques mêtres. - Radio France
Les bras articulés sont manipulés par le chirurgien grâce à une console située à quelques mêtres. © Radio France - Damien Robine
Le docteur Rivière , un des trois urologues de la polyclinique, utilise la précision de la 3D pour opérer grâce à la console - Radio France
Le docteur Rivière , un des trois urologues de la polyclinique, utilise la précision de la 3D pour opérer grâce à la console © Radio France - Damien Robine

"On peut opérer avec davantage de sécurité et de précision" 

Michel Poinsart aussi à les yeux qui brillent devant le robot ..il pratique la chirurgie viscérale et digestive. Il a été l'un des premiers a utiliser la technique de la cœlioscopie,  qui  permet de limiter la taille des incisions lors d’interventions chirurgicales. "C'était une révolution dans les années 80. Et là, avec le robot, on peut opérer avec beaucoup plus de sécurité. C'est vraiment un grand pas pour la chirurgie de l'obésité et la chirurgie colorectale."

Reportage

"Moins de douleurs et moins de temps d'hospitalisation pour les patients"

Des chirurgiens qui se frottent les mains à l'idée d'utiliser le robot. Mais les patients aussi peuvent se réjouir . Cette nouvelle technologie, sans intervention humaine directe, doit permettre notamment de réduire les risques d'infections et de complications postopératoires .  Et ce n'est pas le seul avantage, notamment en ce qui concerne  une intervention sur la prostate explique  Nordine Deffar, chirurgien urologue. "Beaucoup moins de douleurs pour eux. Ils restent hospitalisés moins longtemps. Et le retour à l'absence de fuites urinaires est beaucoup plus précoce avec ce type de machine." 

Le robot a été livré à la Polyclinique d'Auxerre fin décembre. En ce moment c'est la période d'essai et de réglages. Les  premières opérations chirurgicales  sont prévues début février.

De G à D : Dr GODART ORL, Docteurs OUZZANE , RIVIERE et DEFFAR, Urologues, Dr LECONIAT Orhtopédiste, Mr PORTEMER Directeur, Mme LECALLONEC, Cadre de bloc, Mme GAUTHIER Infirmière référente en urologie, Dr POINSART - Radio France
De G à D : Dr GODART ORL, Docteurs OUZZANE , RIVIERE et DEFFAR, Urologues, Dr LECONIAT Orhtopédiste, Mr PORTEMER Directeur, Mme LECALLONEC, Cadre de bloc, Mme GAUTHIER Infirmière référente en urologie, Dr POINSART © Radio France - Damien Robine
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu