Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

VIDEO - À Buzançais, la ville s'attaque aux chenilles processionnaires

-
Par , France Bleu Berry

Depuis l'an dernier, une société intervient à Buzançais pour éviter la prolifération des chenilles processionnaires. Un traitement efficace mais à reproduire chaque année face à ce nuisible qui peut provoquer des démangeaisons voire des problèmes respiratoires chez l'homme.

Un pulvérisateur permet d'envoyer un produit jusqu'à 35 mètres de haut
Un pulvérisateur permet d'envoyer un produit jusqu'à 35 mètres de haut © Radio France - Jérôme Collin

Buzançais, France

Pour la deuxième année consécutive, la Ville de Buzançais s'attaque aux chenilles processionnaires avec un traitement préventif. Un produit à base de bacille de Thuringe est pulvérisé sur le feuillage des arbres. Un produit sans aucun danger pour l'homme et l'environnement mais qui est mortel pour les chenilles. La puissance du jet permet d'aller à des hauteurs jusqu'à 35 mètres.

Pour la mairie de Buzançais, c'est une priorité. "Tous les ans, il faut recommencer. On ne se débarrasse pas des chenilles en un seul traitement. Mais _sur le domaine public, notre traitement est vraiment efficace. On arrive à limiter considérablement l'emprise de la chenille sur nos conifères_", explique Guillaume Forestier, responsable du service Espaces verts à Buzançais. "On arrive à limiter considérablement l'emprise de la chenille sur nos conifères. Il faudrait aussi que ce soit fait chez les riverains", poursuit Guillaume Forestier. 

Il nous appartient de mettre en sécurité nos arbres. Ça comprend la lutte contre les espèces invasives qui peuvent avoir des conséquences sur la santé humaine et la santé animale"

Ce mercredi, l'une des interventions se passe à l'étang Baron. "Le site est fréquenté par des enfants, des pêcheurs, des promeneurs avec des animaux. On ne peut pas se permettre d'avoir des cocons qui tombent par terre ou un risque avec des chenilles processionnaires", ajoute Guillaume Forestier. Car la chenille processionnaire "pose un souci de santé publique. Elle est urticante. Ça peut provoquer des démangeaisons voire pire si ça atteint les voies respiratoires".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu