Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un test antigénique mis au point avec le CHU de Saint-Étienne reconnu internationalement

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire, France Bleu

Un test antigénique mis au point en collaboration avec le CHU de Saint-Étienne est reconnu par les autorités sanitaires internationales.

Le nouveau test biospeedia devrait entrer en service dans les prochains jours
Le nouveau test biospeedia devrait entrer en service dans les prochains jours - @biospeedia

Ce test nasopharyngé vient de faire l‘objet d’un publication dans le très sérieux journal de l’ « American Society of Microbiology ». Cette dernière production qui réunit le laboratoire parisien Biospeedia et le CHU de Saint-Étienne va permettre dans quelques jours de lancer sur le marché des tests fiables et réalisables en dix à quinze minutes pour confirmer, chez un patient, la présence du virus en détectant ses protéines de surface.

Cette collaboration entre les deux laboratoires, Biospeedia, et le service de virologie du CHU stéphanois a permis de faire émerger en moins de 9 mois un test antigénique reconnu internationalement. Test qui répond de façon presque idéale à la volonté du gouvernement de démultiplier les examens pour cibler les cas les plus graves et enrayer la pandémie. Le professeur Bruno Pozzetto est le chef du service de virologie du CHU : 

On est en train de changer de vision d’ensemble, il faut dire que pendant longtemps, on a vraiment misé sur les tests les plus spécifiques et les plus sensibles de manière à ne pas rater d’infection. La limite des tests actuels, c’est qu’ils sont presque trop sensibles et qu'une grande partie d’entre eux reste positif un certain temps et peut-être au-delà de la période de contagiosité du patient. Donc finalement, le défaut des tests antigéniques qui est leur manque de sensibilité pourrait devenir un avantage. L’idée, c’est d’en faire beaucoup plus que ce que l’on fait actuellement et de ratisser encore plus large de manière à vraiment identifier les sujets positifs qui ont une charge virale très élevée.

Tout nouveau test bientôt commercialisé 

Ce tout nouveau test doit être commercialisé ses prochains jours par la société DTF médical de Saint-Étienne. Dans un premier temps, il devrait être réservé au personnel de santé.  

Ces tests mis au point par les deux laboratoires, en synergie avec l’institut Pasteur, même les Américains devraient nous les envier. En tout cas dans les prochains mois, ils sont promis à un bel avenir international et ce n’est pas la moindre des fiertés des concepteurs en train de préparer la commercialisation du produit comme l’explique Évelyne Bégaud, présidente du laboratoire  Biospeedia :

On a obtenu un produit visiblement de très bonne qualité parce qu’il a été très bien évalué. Nous avons de très bons résultats au niveau des évaluations des laboratoires aussi bien en France qu’à l’étranger. On travaille énormément aussi avec l’Italie et d’autres pays qui ont participé à l’évaluation du test et c’est très très important pour nous, pas seulement pour l’aspect commercial, mais effectivement pour la visibilité du produit et la reconnaissance de sa valeur. Pour la distribution nous avons effectivement un contrat déjà signé avec la  société DTF de Saint-Étienne et nous avons aussi d’autres distributeurs pour le marché international aussi bien en Europe que partout dans le monde.

Et c’est le fruit d'une collaboration entamée depuis près de 20 ans entre les Stéphanois du GIMAP (groupe sur l’immunité des muqueuses et agents pathogènes du CHU ) et l’entreprise Biospeedia. Collaboration relancée par la pandémie de Covid-19, comme le rappelle le Pr Bruno Pozzetto :

Les responsables de Biospeedia étaient à Saint-Étienne quand le  coronavirus nous a malheureusement touchés au niveau international et  tout de suite, ils nous ont dit il y aurait peut-être besoin d’outils  biologiques à développer à partir de ce nouveau virus. On s’est tout de suite mis en situation de pouvoir répondre à cette demande pour  développer, en partenariat, ce test antigénique qui est en train d’arriver à maturité.

Du coté de Biospeedia, on considère que cette collaboration  renouvelée avec le CHU de Saint-Étienne est exemplaire, Évelyne Bégaud, la présidente du laboratoire : 

C’est le troisième produit pour lequel on collabore avec eux. C’est basé à la fois sur l’efficacité et la confiance et c’est vrai qu'avec l’épidémie de Covid, ça faisait un sens incontournable de travailler avec eux pour la validation de nos tests et l’élaboration des prototypes.

Ce test antigénique arrive à point nommé pour répondre à la préconisation gouvernementale « tester / alerter / protéger ».   

Choix de la station

À venir dansDanssecondess