Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

"Un test négatif au Covid-19 ne vous donne pas l'immunité pour les fêtes" alerte l'ARS Occitanie

Le nombre de nouveaux cas positifs à la Covid-19 ne baisse plus en Occitanie, il est stable et même en augmentation dans certains départements. L'Agence Régionale de Santé appelle donc à la plus grande prudence notamment pour les fêtes de fin d'année.

L'ARS invite les habitants d'Occitanie à se faire tester mais ce test n'est pas une immunité
L'ARS invite les habitants d'Occitanie à se faire tester mais ce test n'est pas une immunité © Maxppp - Vanessa MEYER

Les chiffres des derniers jours concernant le nombre de nouveaux cas positifs à la COVID-19 inquiètent en Occitanie. Le confinement a bien entraîné une baisse du nombre de patients positifs sur plusieurs semaines, mais depuis plusieurs jours, ce nombre stagne "nous sommes sur un plateau" explique Pierre Ricordeau, le directeur de l'Agence Régionale de Santé. "Nous devons de redoubler de vigilance pour éviter que l'épidémie ne s'invite aux fêtes de fin d'année, ce qui n'est pas totalement exclu".

La situation n'est pas la même dans tous les départements. Un seul département, celui des Pyrénées-Orientales, est redescendu sous le seuil d'alerte qui est de 50 cas positifs pour 100.000 habitants. Mais il reste quatre départements dont le seuil d'incidence est supérieur à 100, c'est-à-dire à deux fois le seul d'alerte, la Lozère, le Tarn, le Gers et les Hautes Pyrénées, ils ont aussi des taux de positivités supérieurs à 10 %. 

L'inquiétude est d'autant plus forte que la saison d'hiver est plus propice au virus. "Nous ne sommes pas redescendus assez bas pour voir venir les semaines qui viennent l'esprit tranquille, mon message est donc de redoubler encore de vigilance".

Grâce au confinement le nombre de personnes hospitalisées est en baisse, le nombre de personnes en réanimation aussi. Mais les patients hospitalisés restent longtemps. Actuellement 230 personnes sont en réanimation, contre 400 au pic de l'épidémie cet automne. La pression redescend dans les hôpitaux, l'ARS a d'ailleurs décidé de repasser du niveau 4 au niveau 3 du plan d'urgence.

Dans les EHPAD, l'amélioration est plus récente et plus fragile, le nombre de cas baisse aussi de manière significative mais il existe toujours des clusters dans un grand nombre d'EHPAD avec la semaine dernière encore une centaine de décès dans les établissements d'Occitanie.

"J'invite ceux qui vont se déplacer à Noël à se faire tester".

"Nous avons tous l'espoir de pouvoir profiter des fêtes de fin d'année, nous en avons tous besoin, mais elles ne pourront pas se dérouler dans les conditions habituelles. La stratégie tester, alerter, protéger, reste la base pour éviter un rebond épidémique. Il faut continuer de se faire tester et j'invite tous ceux qui sont amenés à se retrouver en famille à se faire tester, aujourd'hui, on peut avoir le résultat en moins de 48 heures partout sur la région, les laboratoires ne sont plus saturés."

"Le test ne donne aucune immunité contre la Covid-19."

Pierre Ricordeau, le directeur de l'Agence régionale de Santé d'Occitanie

"Pour autant le test n'apporte aucune immunité, ce n'est pas un vaccin, ce n'est pas un médicament. Il faut donc poursuivre les mesures de prévention, les gestes barrières, la distanciation sociale et la limitation du nombre d’interaction sociale. Il faut garder une vigilance maximale." 

Pierre Ricordeau, le directeur de l'Agence régionale de Santé d'Occitanie

Concernant la vaccination, l'agence régionale de santé précise que ce sont bien les patients dans les EHPAD et les unités de soins de longue durée qui seront vaccinés en premier, cela concerne 65.000 personnes auxquelles s'ajouteront les personnels qui travaillent dans les EHPAD, soit 100.000 personnes au total. 

La baisse du nombre de cas stagne en Occitanie
La baisse du nombre de cas stagne en Occitanie - ARS
Choix de la station

À venir dansDanssecondess