Santé – Sciences

Un tour de France pour parler de la prévention des AVC faisait étape à Dijon

Par Stéphanie Perenon, France Bleu Bourgogne lundi 2 octobre 2017 à 20:53

Philippe Meynard le président de l'association "AVC tous concernés" a fait étape à Dijon ce lundi 2 octobre 2017
Philippe Meynard le président de l'association "AVC tous concernés" a fait étape à Dijon ce lundi 2 octobre 2017 © Radio France - Stéphanie Perenon

Philippe Meynard parcourt la France depuis le 6 septembre dernier à tricycle. Président de l'association, "AVC tous concernés", cet ancien élu d'Aquitaine, témoigne pour faire avancer la prévention et parler de la vie après un AVC. Il faisait étape ce lundi 2 octobre 2017 à Dijon.

Un tour de France en tricycle pour parler de la prévention des AVC. En selle, Philippe Meynard, cet ancien élu, maire de Barsac et conseiller régional d'Aquitaine, a été victime d'un accident vasculaire cérébral. C'était en février 2014, une date gravée dans la mémoire de celui qui est aujourd'hui le président de l'association AVC tous concernés. "Je suis mort le 12 février 2014. Ma vie d'avant s'est finie ce jour là. Et je suis né le 12 février 2014".

Une seconde vie qui commence dans son cas par plusieurs jours de coma, une hospitalisation et de long mois de rééducation. Et l'obligation de mettre fin à tous ses mandats. "J'ai du absolument cesser toute activité professionnelle. J'ai été obligé de démissionner de tous mes mandats et j'ai été mis en invalidité par la sécurité sociale."

Handicap invisible

Pourtant quand on le voit, rien ne laisse penser qu'il a un handicap et qu'il a été victime d'un AVC. Une remarque qui le fait réagir très vivement, "souvent on me dit que ça ne se voit pas et c'est très difficile à entendre" confie le quadra. "Pourtant je peux vous dire que c'est sacrément le bordel dans le dernier étage de la fusée! J'ai mon disque dur qui fonctionne à 10% de ce qu'étaient mes capacités avant".

Engagé à 100% pour parler prévention

Mais comme l'homme ne se voyait pas rester les bras croisés, il s'est engagé à 100% dans cette nouvelle vie pour porter un message de prévention. Une mission qu'il porte au travers de ce tour de France en tricycle car dit-il "si on sait détecter un AVC, alors on peut agir très vite et activer la chaîne des secours très vite et augmenter les chances de survie et du coup les séquelles et les handicaps seront moins importants".

France AVC 21 sur le terrain

Pour l'accueillir à Dijon, l'association France AVC 21 et son président Alain Morino-Ros. "Il faut continuer à communiquer et rappeler qu"un AVC c'est une course contre-la-montre, et cette course elle ne démarre pas à l’hôpital mais chez soi pour appeler le 15 ! L'association propose tout au long de ce mois d'octobre différents rendez-vous pour parler prévention des AVC.

Le tour de France "AVC tous concernés" a fait étape à Dijon place François Rude ce lundi 2 octobre 2017 - Radio France
Le tour de France "AVC tous concernés" a fait étape à Dijon place François Rude ce lundi 2 octobre 2017 © Radio France - Stéphanie Perenon

Des symptômes simples à retenir

Les symptômes sont simples à retenir rappelle Philippe Meynard, "il peut s'agir d'une difficulté à parler, une paralysie du bras, du visage ou une faiblesse d'un côté du corps, alors le réflexe c'est d'appeler le 15" .

Son arrivée est prévue le 29 octobre à Bordeaux pour la journée mondiale de lutte contre les AVC.

Retrouvez ce reportage sur les ondes de France Bleu Bourgogne à 6H49 et 8H19 et les 3 idées reçues sur les AVC avec le Pr Maurice Giroud du CHU de Dijon, c'est le responsable du réseau des AVC en Bourgogne.

Reportage