Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Un verre connecté pour contrôler l'hydratation des personnes âgées

mercredi 27 juin 2018 à 15:52 Par Juliette Micheneau, France Bleu Pays d'Auvergne

La résidence pour personnes âgées les 9 soleils à Clermont-Ferrand a été la première en France à tester ce verre connecté pour s'assurer que ses résidents boivent suffisamment dans la journée.

Ce verre connecté permet de vérifier les quantités bues par les personnes âgées.
Ce verre connecté permet de vérifier les quantités bues par les personnes âgées. © Radio France - Juliette Micheneau

Clermont-Ferrand, France

C'est un verre comme un autre ou presque. En plastique, il passe au lave-vaisselle, il est facile à prendre en main, sa seule particularité : une base blanche truffée de technologie. Ce verre, développé par la jeune société française Auxivia, permet de suivre la consommation de liquide absorbée par chaque résident. Une technologie qui se base sur l'inclinaison du verre et qui permet de faire la différence entre l'eau réellement bue et un verre renversé ou vidé dans les plantes.

Les résidents disposent d'une carafe et le verre connecté les identifie grâce à une puce placée dans la chambre. - Radio France
Les résidents disposent d'une carafe et le verre connecté les identifie grâce à une puce placée dans la chambre. © Radio France - Juliette Micheneau

Un gain d'efficacité pour les personnels

Un outil qui a séduit Stéphane Villard, cadre de soin de la résidence des 9 Soleils à Clermont-Ferrand qui a été le premier établissement en France à tester le système entre avril et décembre 2017.

Stéphane Villard, cadre de soin à la résidence des 9 soleils de Clermont-Ferrand a supervisé la phase de test du verre connecté. - Radio France
Stéphane Villard, cadre de soin à la résidence des 9 soleils de Clermont-Ferrand a supervisé la phase de test du verre connecté. © Radio France - Juliette Micheneau

"Avant, on notait le nombre de carafe, sans être certains qu'elles soient bues", raconte Stéphane Villard. "Maintenant c'est moins chronophage pour les équipes : ce sont des fiches hydriques à ne pas remplir puisque tout se fait automatiquement". Des données numériques qui permettent de savoir précisément quel résident doit être encouragé à s'hydrater ou qui peuvent aider le médecin à poser un diagnostic en cas de symptômes. 

Le verre connecté : comment ça marche ?

Le verre va même jusqu'à s'allumer pour signaler au résident qu'il n'a pas assez bu dans la journée. De quoi alerter des personnes âgées qui perdent la sensation de soif, mais aussi tous ceux qui lui leurs rendent visite.

Annick Blanchet, directrice de la résidence les 9 soleils à Clermont-Ferrand.

"Ça évite des perfusions, des hospitalisations", confirme Annick Blanchet, directrice de la résidence les 9 soleils, "pour un coût entre 4 et 5000 euros pour une cinquantaine de verres". Certains établissements ont d'ailleurs demandé des financements à leur Agence régionale de santé.