Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Une cagnotte en ligne pour financer des voiturettes électriques pour les enfants de l’hôpital de Bourgoin-Jallieu

mardi 5 juin 2018 à 6:08 Par Céline Loizeau, France Bleu Isère

3 étudiantes lyonnaises veulent offrir 2 voiturettes électriques au service pédiatrie du centre hospitalier Pierre-Oudot de Bourgoin-Jallieu. Elles lancent une cagnotte en ligne sur la plateforme Leetchi.

Les voiturettes électriques sont utilisées, par exemple, depuis fin janvier à la clinique de la Côte d’Opale de Saint-Martin-Boulogne, dans le Pas-de-Calais.
Les voiturettes électriques sont utilisées, par exemple, depuis fin janvier à la clinique de la Côte d’Opale de Saint-Martin-Boulogne, dans le Pas-de-Calais. © Maxppp - PHOTOPQR/VOIX DU NORD

Bourgoin-Jallieu, France

Gwenaëlle, Chloé et Charlotte sont étudiantes en 1ere année de DUT Carrières juridiques à Lyon-3. Loin de l'univers hospitalier donc, mais elles doivent mener un projet tutoré et l'une d'elle, par ailleurs maman, est sensible à la question de l'hospitalisation des plus jeunes. "Nous avions vu un reportage sur l'initiative du Dr Nabil Elbeki à l'hôpital de Valenciennes et ça nous a séduit", explique Gwenaëlle. Cette initiative a d'ailleurs fait des émules depuis car d'autres établissements à Dijon, Bron, le Mans ou encore Bourges, se sont dotés de modèles réduits de voitures pour que les enfants se déplacent au sein de l'hôpital : pour aller d'un service à un autre, de leur chambre à une salle de consultation ou de leur chambre au bloc opératoire.

Livraison espérée pour Noël

"C'est quand même beaucoup plus dédramatisant qu'un brancard; c'est plus ludique et l'espace du trajet l'enfant ne pense plus à l'opération ou à l'examen qu'il va passer", selon Gwenaëlle. Lydie Chabert, cadre en pédiatrie au centre hospitalier Pierre-Oudot, est ravie que son service ait été choisi par les filles : "c'était tout à fait en lien avec notre dynamique au sein du service de pédiatrie puisque les prises en charge sont énormément axées sur la dédramatisation des soins, sur la distraction dans les soins pour amener l'enfant à accepter tout ce qui peut être douloureux." Un aspect ludique qui permet de moins avoir recours aux médicaments pour réduire le stress, les angoisses. Les effets se font aussi sentir sur les parents...

Au CHPO, le service souhaite utiliser les voitures pour les enfants de 2 à 8 ans. Les étudiantes espèrent, elles, pouvoir offrir les 2 mini-véhicules à Noël. Elles vont contacter des entreprises mais comptent aussi sur la générosité des particuliers via la plateforme Leetchi. Pour en savoir plus, rendez-vous également sur leur page Facebook.