Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Une campagne de tests salivaires dans les crèches de Moselle, une première en France

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Lorraine Nord, France Bleu

Pour répondre à la demande des parents, l'union départementale des CCAS (Centres Communaux d'Action Sociale) de Moselle a décidé d'expérimenter les tests salivaires anti-covid dans une trentaine de crèches, comme ce qui se fait déjà dans les écoles maternelles et élémentaires.

Des tests salivaires dans une école maternelle de la Loire (illustration)
Des tests salivaires dans une école maternelle de la Loire (illustration) © Maxppp - Yves Salvat

L'Education nationale les a mises en place dans les écoles de Moselle au retour des vacances de février : des campagnes de tests salivaires anti-covid, pour les enfants de maternelle et d'élémentaire. Mais à partir du 6 avril, les enfants d'une trentaine de crèches de Moselle pourront également être testés de cette manière. 

Une demande des parents

Marie-Louise Kuntz, élue à la Région Grand-Est et au conseil départemental de la Moselle, est aussi la présidente de l'Union départementale des CCAS de Moselle : c'est à ce titre qu'elle a mis en place cette expérimentation. "La demande émane des parents, explique-t-elle. Ils ont parfois des frères et sœurs en maternelle qui se font tester, mais pas les plus petits en crèche. Alors que le Covid peut se propager au sein des familles." 

2.500 enfants potentiellement testés

Une trentaine de crèches, partout dans le département de la Moselle, ont répondu favorablement à l'idée d'organiser des tests pour les tout-petits. Les maires des communes concernées ont demandé leur consentement aux parents

De son côté, Marie-Louise Kuntz s'est rapprochée d'un laboratoire, qui va donc déposer des kits de prélèvement à partir du lundi 5 avril prochain dans les crèches. Les kits seront remis aux parents, et le jour convenu, ils procéderont au prélèvement de salive sur un écouvillon à placer dans la bouche de l'enfant. "Plutôt que de réaliser les tests en crèche par des laborantins, ils seront faits à la maison par les parents, ce sera plus rassurant pour les tout-petits", indique l'élue. Le laboratoire récupérera ensuite les prélèvements conservés au frais par les directeurs de crèche, afin de les analyser.

Une initiative inédite

Cette initiative est une première en France. Marie-Louise Kuntz est maintenant sollicitée par d'autres collectivités locales, notamment Nantes et Versailles, qui souhaiteraient organiser des opérations similaires. 

Cette campagne est donc une expérimentation, qui va durer une quinzaine de jours, et sera renouvelée si le besoin s'en fait sentir chez les parents. 

Le personnel des crèches qui voudrait se faire tester à cette occasion pourra le faire. Les frais d'analyse seront pris en charge par la Sécurité Sociale.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess