Santé – Sciences

Une chercheuse de l'université du Maine récompensée par la fondation L'Oréal

Par David Malle, France Bleu Breizh Izel et France Bleu Maine jeudi 24 septembre 2015 à 1:00

Anne-Caroline Chany va recevoir une bourse de 20 000 euros de la fondation L'Oréal. Une bourse pour récompenser les femmes scientifiques. Elle travaille sur une substance anti cancéreuse secrétée par une éponge marine de Nouvelle-Zélande.

Anne-Caroline Chany est originaire de Perros-Guirec, mais depuis le mois de Mars elle a rejoint le laboratoire de l'Institut des Molécules et Matériaux du Mans (IMMM) dépendant de l'Université du Maine. Cette post doctorante a pour objectif de construire par synthèse une molécule simple et abondante qui serait une nouvelle arme anti-cancer : Le Poléruside A

Une éponge marine, nouvelle arme anti cancer

Cette molécule en fait s'inspire d'une substance secrétée par une éponge marine en Nouvelle-Zélande, mais ce composé est très peu abondant à l'état naturel et possède une structure chimique complexe. D'où les travaux d'Anne-Caroline Chany de créer une structure plus simple et plus accessible en grande quantité, tout en conservant une forte activité cancéreuse

Une synthèse d'anticancéreux inspirés de la mer

Anne-Caroline Chany fait partie  des vingt jeunes femmes  sélectionnées, parmi plus de 800 candidates, par un jury indépendant composé de 7 scientifiques de renom. Un jury présidé par le professeur Bernard Meunier, Président de l’Académie des Sciences. Ainsi, 10 Bourses d’un montant de 15 000 € sont décernées à 10 doctorantes et 10 Bourses d’un montant de 20 000 € sont décernées à 10 post-doctorante, dont Anne-Caroline Chany.

La cérémonie de remise des Bourses nationales 2015 "L'Oréal-UNESCO pour les Femmes et la Science" aura lieu le 30 septembre 2015 à l'Hôtel de Ville de Paris. En partenariat avec l'UNESCO  la Fondation L’Oréal veut encourager et à récompenser les jeunes chercheuses brillantes et les femmes scientifiques d'excellence à travers des Bourses et des prix internationaux, et à susciter les vocations des plus jeunes afin de promouvoir la mixité dans le domaine scientifique.

Une bourse de 20 000 euros qu'elle va utiliser pour présenter son travail dans des congrès

Anne Caroline Chany enchaine au Mans, son deuxième post doctorat, et les places de chercheurs sont très rares, alors elle espère bien que cette bourse va lui donner plus de visibilité et que ça boostera sa carrière.

Une bourse très précieuse pour obtenir un poste futur