Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Une chienne euthanasiée après avoir été en contact avec des chenilles

mardi 19 mars 2019 à 18:28 Par Johan Moison, France Bleu Armorique, France Bleu Breizh Izel et France Bleu

Les chenilles processionnaires descendent des pins en ce moment. Prudence, elles peuvent être dangereuses, surtout pour les animaux. À Saint-Cast-le-Guildo dans les Côtes d'Armor, elles seraient à l'origine de la mort d'une chienne.

Bianca, une Lhassa Apso de 11 ans a été euthanasiée le 25 février dernier
Bianca, une Lhassa Apso de 11 ans a été euthanasiée le 25 février dernier © Radio France - Johan Moison

Saint-Cast-le-Guildo, France

Le 25 février dernier, Auguste et Annabelle se rendent chez un vétérinaire pour faire euthanasier Bianca. 

Leur petite chienne de 11 ans aux longs poils blancs souffrait depuis un mois après avoir été en contact avec des chenilles processionnaires qui pullulent dans la station balnéaire. "Elle a du recevoir du venin en se promenant sur la route", raconte Auguste, "elles sont en file indienne, on dirait un serpent sur la route".  Le couple ignorait que les animaux domestiques étaient un danger en présence de chenilles processionnaires. 

On ne savait pas que ça pouvait tuer les animaux. 

Bianca avait "les pattes brûlées, des plaques rouges sur le ventre et dans la bouche". Les antibiotiques, la pommade à base de cortisone, rien n'y a fait. "On a fait tous les examens, même des prélèvements de peau mais malheureusement ça n’a pas été suffisant, elle est décédée au bout d’un mois". Le premier vétérinaire a pensé à un cancer, le second a eu du mal à poser un diagnostic clair. 

Ce n’était pas possible de garder un chien avec des pattes brûlées au troisième degré. C’était du sang, elle n’avait plus de peau…

Une pétition

Le couple a finalement lancé une pétition à Saint-Cast-le-Guildo pour sensibiliser aux dangers des chenilles. Il a recueilli 150 signatures. 

Et malgré la douleur et "le deuil impossible", Auguste et Ananbelle ont repris une petite chienne de même race qu'ils ont décidé d'appeler... Bianca.