Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Une colloc' entre étudiants et personnes âgées à Limoges

mercredi 1 novembre 2017 à 7:55 Par Thomas Larabi, France Bleu Limousin

Une "maison bigénérationnelle" va ouvrir à deux pas de la cathédrale de Limoges. Elle accueillera cinq personnes âgées en début de dépendance et trois étudiants en profession sociale ou de santé. De quoi lutter contre l'isolement des anciens, mais aussi la précarité étudiante.

La collocation ouvrira ses portes fin novembre, une fois les travaux finis.
La collocation ouvrira ses portes fin novembre, une fois les travaux finis. © Radio France - Thomas Larabi

Limoges, France

Une collocation entre étudiants et personnes âgées, c'est le pari de la Mutualité Française Limousine. Cette "maison bigénérationnelle" est en travaux, à deux pas de la cathédrale de Limoges. Elle va accueillir cinq personnes âgées en début de dépendance et trois étudiants en profession sociale ou de santé. De quoi lutter contre l'isolement des anciens, mais aussi la précarité étudiante, avec un loyer, 200 euros hors APL, très intéressant.

Et les candidatures seront examinées à la loupe puisque les trois étudiants choisis signeront un bail avec la mutualité, mais aussi... un CDI. Un contrat de deux heures par semaine pour aider leurs colocataires âgées dans la vie de tous les jours, mais aussi organiser des petites sorties, en forêt, au cinéma ou à la pharmacie.

Se forger une éthique professionnelle dès la formation"

Le centre de formation de la Croix-Rouge a déjà manifesté son enthousiasme à l'égard du projet, "un projet génial et humaniste qui permettra aux étudiants de se forger une éthique professionnelle dès leur formation" pour le directeur adjoint Hervé Delliac. Les candidatures sont toujours ouvertes à la mutualité. Et si les travaux ne prennent pas de retard, les colocataires pourront pendre la crémaillère à la fin du mois de novembre.