Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement DOSSIER : COP24 - Quarante-quatre initiatives pour sauver la planète

COP24 : une électricité verte, citoyenne et locale à Aubais

dimanche 25 novembre 2018 à 21:11 - Mis à jour le lundi 26 novembre 2018 à 13:58 Par Romeo Van-Mastrigt, France Bleu Gard Lozère

En juin 2018, les Survoltés d'Aubais ont inauguré un parc photovoltaïque pour produire une électricité locale et citoyenne. Retour sur leur projet six mois après.

Nathalie, Christian Mercier et Sophie Setbon-Cuisinier au sein du parc.
Nathalie, Christian Mercier et Sophie Setbon-Cuisinier au sein du parc. © Radio France - Roméo Van Mastrigt

Aubais, France

Les Survoltés d'Aubais, une association de citoyens de la ville d'Aubais (Gard), lançaient leur parc photovoltaïque en juin dernier. Un parc composé de 1500 m² de panneaux solaires construit sur une ancienne décharge publique. L'objectif : produire une énergie solaire localement et de façon transparente. Un projet citoyen, tourné vers l'avenir et les générations futures.

Un projet participatif et citoyen

Pour cela, les Survoltés ont fait appel à Enercoop, un fournisseur d'électricité verte qui rachète cette électricité. L'entreprise leur a apporté une expertise et une aide dans la conception de ce projet qui a coûté 340 000 euros. Une somme récoltée  en partie grâce à un financement participatif auprès de 274 contributeurs : certains des habitants d'Aubais (qui représentent 30% des contributeurs) et des villages alentours ont chacun prêté la somme de 500 euros. 

Panneaux solaires d'Aubais - Radio France
Panneaux solaires d'Aubais © Radio France - Roméo Van Mastrigt

Pour Christian Mercier, un retraité du village et pionner du projet, il s'agissait surtout de construire un projet sans les "banques et leur capitaux", et de montrer "qu'en tant que citoyens, on peut produire soi-même son énergie de façon propre et locale". Au même titre que l'on peut manger local ou faire marcher l'économie de son territoire.

Une étape parmi d'autres pour la protection de l'environnement

L'argent généré par la vente de l'électricité (les prévisions font état de 37 800 euros par an) devrait aider à organiser des "initiatives de sensibilisation à la protection de l'environnement", rajoute Sophie Setbon-Cuisinier. "Avant, on se demandait comment on allait faire pour organiser des conférences, projeter des films ou sensibiliser à l'écologie", se rappelle-t-elle. Ce parc, "qui n'est qu'une étape", devrait entraîner d'autres projets. C'est notamment le cas à Aigues-Vives où les Survoltés devrait aider à l'installation de toitures solaires dans les habitations de la commune.