Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Une entreprise drômoise veut développer la réalité virtuelle dans les maisons de retraite

samedi 13 octobre 2018 à 4:38 Par Suzanne Shojaei, France Bleu Drôme Ardèche

À l'occasion de la Semaine bleue, semaine nationale des retraités et personnes âgées, l'entreprise drômoise Social Dream fait tester ses casques de réalité virtuelle aux associations du département.

Le casque de réalité virtuelle ressemble à de grosses lunettes de ski.
Le casque de réalité virtuelle ressemble à de grosses lunettes de ski. © Radio France - Suzanne Shojaei

Bourg-de-Péage, France

Elisabeth est assise sur une chaise. Cette bénévole de l'association AEPA s'occupe des personnes âgées de l'EHPAD Clairefond à l'hôpital de Romans-sur-Isère. Elle vient ce vendredi essayer le casque de réalité virtuelle, développé par l'entreprise Social Dream, à Bourg-de-Péage. La société veut développer ses prestations dans les maisons de retraite de la Drôme. "Nous avons déjà une centaine de films, explique Laetitia Mézard, employée. Et nous cherchons à agrandir cette vidéothèque, donc si des gens ont de beaux jardins ou de beaux musées à montrer, qu'ils nous le disent !" 

Se téléporter à des centaines de kilomètres

Le principe est simple : il suffit de rester assis, avec ces étranges lunettes sur les yeux, et vous embarquez pour un voyage 360° dans différents paysages. "Nous avons des paysages de toute la France, poursuit Laetitia Mézard, et bien sûr des lieux de Drôme et d'Ardèche comme le Vercors, les lavandes, le château de Crussol et autres."

"C'est bien mieux que la télé !"

Pour tourner ses films, Social Dream utilise une caméra 360°, posée sur un trépied. À travers les lunettes, l'utilisateur peut donc observer ce qui se trouve en face de lui, sur les côtés, il peut lever le nez vers le ciel, regarder le sol ou derrière lui

"J'entends aussi les mouettes et les vagues !", se réjouit Elisabeth, transportée dans un paysage normand. Lorsque des personnes filmées sont proches de la caméra, l'utilisateur peut également entendre les conversations

"On tourne la tête et on voit ce qu'il se passe à côté"

Seules deux choses manquent : les odeurs de nature et le vent dans les cheveux !

"Je suis sûre que ça pourrait plaire aux personnes âgées", estime Elisabeth. L'idée est d'aider les résidents de maisons de retraite à s'évader, lorsque les sorties se font de plus en plus rares. "Ça peut aussi raviver des souvenirs !"

En revanche, la prestation reste onéreuse pour les associations. Il faut compter plusieurs centaines d'euros, en fonction de la durée et du nombre de personnes concernées par l'animation.