Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Une entreprise normande crée un serre-tête pour améliorer le confort du port du masque

Moult

La société CALIP Normandie profilé vient de présenter son nouveau dispositif pour permettre de porter un masque avec confort. Baptisé "oxawear", il est fabriqué près de Caen. Une innovation pour diversifier l'activité de cette entreprise qui travaille notamment pour l'industrie aéronautique.

Alain Lozach, responsable R&D de CALIP Normandie profilé, porte l'oxawear
Alain Lozach, responsable R&D de CALIP Normandie profilé, porte l'oxawear © Radio France - Jean-Baptiste Marie

Que faire de mon masque ? Comment éviter qu'il ne s'envole à la pause cigarette ? N'existe-t-il pas un système pour éviter que mes branches de lunettes ne s'emmêlent avec l'élastique du masque jetable ? C'est pour répondre à toute ses questions que l'entreprise CALIP Normandie profilé, installée à Moult (Calvados) près de Caen, a imaginé l'oxawear. "Maintenant dans les entreprises on porte le masque tout le temps, constate Alain Lozach le responsable recherche et développement de la société normande. Mais pour différentes raisons, on est obligé de le retirer provisoirement pour boire un café ou répondre au téléphone. Et là c'est toujours posé le problème : qu'est-ce que je fais de mon masque ?"

Les collaborateurs de CALIP Normandie profilé ont profité du confinement pour réfléchir et inventer un produit permettant d'alléger les contraintes liées au port du masque. Celui-ci ressemble a un serre-tête. "Il permet d'éviter de porter le masque avec les élastiques qui parfois font mal aux oreilles, détaille Alain Lozach. On peut aussi laisser le masque pendre d'un côté car il est sécurisé sur un crochet du dispositif qui le retient. Enfin il est compatible avec le port des lunettes car un passage pour les lunettes a été prévu pour permettre de les mettre et remettre facilement."

Le serre-tête de maintien du masque existe notamment en blanc et cristal (translucide)
Le serre-tête de maintien du masque existe notamment en blanc et cristal (translucide) © Radio France - Jean-Baptiste Marie

Fabriqué en polycarbonate à Troarn, il s'adapte à toutes les têtes même celles des enfants. Quatre couleurs existes : cristal (translucide), blanc, gris et noir. Il est vendu par lot de 5 au prix de 29,50 euros, soit un peu moins de 6 euros l'unité.

Une innovation pour faire face à une baisse de chiffre d'affaire

Ce dispositif de maintien du masque est une innovation pour l'entreprise qui a récemment quitté Lisieux pour se rapprocher de Caen. Un déménagement guidé en partie pour un contrat avec le grand groupe français de technologie Safran. "Nous devions fabriquer à partir des mois de mars-avril des pièces pour le nouveau moteur d'avion de Safran, explique Samuel Guérin le directeur général de CALIP Normandie profilé. Puis le confinement est intervenu. Après avoir accusé le coup pendant deux, trois jours, il a fallu rebondir." La société normande est spécialisée dans l'usinage de pièces en série pour l'industrie aéronautique, automobile et robotique.

Pour faire face à une baisse annoncé de 30% du chiffre d'affaire, puisque la ligne de production dédiée à Safran n'a pas démarré, l'idée de créer une gamme complète de produits sanitaire a émergé. Première création : une borne distributrice de gel hydroalcoolique en aluminium avec une grande capacité (8 litres). "On l'a imaginé un peu tard, après les autres, concède Samuel Guérin, mais nous voulions proposer un produit robuste, de qualité. On insère directement le gel dans un réservoir et une pompe actionnée avec le pied permet la distribution du gel." Un dispositif plus fiable qu'un distributeur recevant un bidon de gel hydroalcoolique qui ne résistes pas forcément dans la durée à ses nombreuses utilisations.

Deux bornes distributrices de gel hydroalcoolique, dont une à hauteur d'enfants, a été créé par CALIP Normandie profilé
Deux bornes distributrices de gel hydroalcoolique, dont une à hauteur d'enfants, a été créé par CALIP Normandie profilé © Radio France - Jean-Baptiste Marie

La société CALIP Normandie profilé a notamment équipé de son premier produit "oxacare" les aéroports de Caen et Deauville, ainsi que la piscine de Lisieux. "L'objectif, d'ici un an, est que cette gamme sanitaire atteignent à peu près 15% de notre chiffre d'affaire" conclu le directeur général de l'entreprise calvadosienne.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess