Santé – Sciences

Une épidémie de bronchiolite surcharge les urgences pédiatriques de Toulouse

Par Bénédicte Dupont, France Bleu Toulouse mercredi 30 décembre 2015 à 16:33

Les bâtiments des urgences pédiatriques de Purpan datent de 1998
Les bâtiments des urgences pédiatriques de Purpan datent de 1998 © Radio France - Bénédicte Dupont

Depuis la fin de la semaine dernières, les urgences de l'Hôpital des Enfants de Purpan doivent faire face à une afflux de bébés souffrant de bronchiolites. Une épidémie plus précoce et massive que l'an dernier qui oblige les familles présentant des pathologies plus bénignes à attendre.

C'est la hantise des jeunes parents. Un mois d'avance et beaucoup plus de nourrissons, la bronchiolite est normalement une épidémie qui frappe le plus fort du mois de janvier. Cette année, elle est arrivée plus tôt dans les foyers toulousains et les parents souvent inquiets, préfèrent aller aux urgences directement. Là n'est pas forcément leur tort puisque la bronchiolite nécessite parfois une hospitalisation. Mais de 150 passages quotidiens, les urgences pédiatriques de Purpan sont passées à 200, +23% d'activité en moyenne depuis jeudi dernier.

Reportage aux Urgences de l'Hôpital des Enfants, Bénédicte Dupont

50 000 petits malades passent chaque année aux urgences de l’Hôpital des Enfants - Radio France
50 000 petits malades passent chaque année aux urgences de l’Hôpital des Enfants © Radio France - Bénédicte Dupont

Jusqu'à dix heures d'attente !

Résultat, ces cas de bronchiolites sont pris en charge en priorité avec les autres cas d'urgence classique. Et les bobos et autres rhumes qui persistent doivent attendre. Le pic a été atteint dans la nuit de lundi à mardi. Certains parents, dont les petits souffraient d'un simple doigt coincé dans une porte ou une douleur au genou, ont dû attendre dix heures. 

Nous avons en ce moment dans nos locaux 70 bébés hospitalisés pour bronchiolite, c'est exceptionnel. Notre unité hivernale ouverte cette année, avec 24 lits, est complète en permanence. Nous sommes obligés de prendre ces cas en charge en priorité, c'est une maladie impressionnante qui nécessite souvent une hospitalisation pour les tous petits — Estelle Oussar, directrice de l'hôpital des enfants

Estelle Oussar, directrice de l'hôpital des enfants de Toulouse

L'hôpital rappelle qu'en cas de pathologies plus légères, les parents ont tout intérêt à faire appel à leur médecin traitant. Autres solutions : appeler SOS Médecin au 05.61.33.00.00 ou le 3966 Allô Docteur après 20 heures, la nuit, le week-end ou le 1er janvier.

Radio France
© Radio France - Bénédicte Dupont

L'Hôpital pour enfants de Purpan a été construit en 1998. A l'époque, les urgences accueillaient 30.000 patients annuels. 17 ans après, ils sont près de 50.000 chaque année. Le bâtiment devrait être agrandi entre 2016 et 2017.