Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Une équipe mobile dédiée aux conséquences psychologiques de la crise covid à l'hôpital de Maubeuge

-
Par , France Bleu Nord

Nom de code EMORA pour Equipe Mobile Rapide de Soutien Psychologique, elle a été mise en place en mars avec l'agglomération Maubeuge Val de Sambre pour faire face aux nombreuses hospitalisations et appels au secours liées à la crise. Un dispositif unique. Une quarantaine de personnes sont suivies.

l'hôpital de Maubeuge a déployé une équipe mobile dédiée au soutien psychologique des personnes en souffrance à cause de la crise sanitaire
l'hôpital de Maubeuge a déployé une équipe mobile dédiée au soutien psychologique des personnes en souffrance à cause de la crise sanitaire © Radio France - Rafaela Biry vicente France bleu nord

L'équipe composée d'infirmiers, psychiatre et thérapeute familial propose un soutien psychologique par téléphone, mais aussi au "plus proche de l'habitant" revendique Nadia Duez la directrice des soins à l'hôpital de Maubeuge. A domicile ou dans un lieu neutre car "il y a encore des réticences à rejoindre un lieu en lien avec la santé mentale, la santé mentale fait encore peur aujourd'hui" explique t'elle.

Une équipe qui intervient donc sur l'ensemble du territoire dans les villes comme Maubeuge, Jeumont ou Hautmont mais aussi dans les villages de l'Avesnois

Un dispositif unique dans la région lancé en mars face à l'explosion de la demande liée aux conséquences psychologiques de la crise sanitaire avec des répercussions sociales encore plus marquées dans ce territoire fragile selon la cadre de santé.

Le reportage de Rafaela Biry-Vicente

Les jeunes très fragilisés par la crise

Une quarantaine de personnes sont suivies avec des profils très variés, pour des problèmes de violences intrafamiliales exacerbées par la promiscuité du confinement, des anxiétés, de troubles alimentaires ou encore des burn-out liés au télétravail explique Laurent Meunier, thérapeute familial

Personne n'était prêt tant au niveau matériel que personnel d'avoir un lieu de vie qui représente aussi un lieu de travail où chacun s'est croisé toute la journée avec ses obligations, avec des enfants qui parfois n'étaient pas scolarisés. Ça induit de nombreuses tensions avec beaucoup de violences, d'agressivité exacerbés et par l'inquiétude et par les produits addictifs parfois 

L'infirmier s’inquiète déjà des conséquences à long terme de cette crise, de ces "cicatrices" pour le moment "invisibles". Le thérapeute inquiet aussi pour  les plus jeunes qui sont de plus en plus nombreux à être hospitalisés à cause de leur mal-être

L'équipe propose en moyenne 4 à 6 séances gratuites, et réoriente ensuite si besoin les personnes vers des psychiatres ou psychologues libéraux ou hospitaliers

Vous pouvez joindre l'équipe mobile au 03.27.69.87.81 du lundi au vendredi de 10h à 18h30, les consultations sont ouvertes à partir de 15 ans.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess