Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Rennes : un casque de réalité virtuelle pour former les soignants

-
Par , France Bleu Armorique

La start-up rennaise Simango a imaginé une formation en réalité virtuelle dédiée au personnel hospitalier. Le but: découvrir un service de réanimation pour les soignants appelés en renfort.

Pendant trente minutes, ces soignants, réunis à l'hôpital privé de Cesson-Sévigné, sont plongés dans l'ambiance d'un service de réanimation.
Pendant trente minutes, ces soignants, réunis à l'hôpital privé de Cesson-Sévigné, sont plongés dans l'ambiance d'un service de réanimation. - Océane Théard

Dans une salle de l'hôpital privé de Cesson-Sévigné, un petit groupe de soignants participe à un atelier un peu spécial. Un casque de réalité virtuelle vissé sur les yeux, ils parcourent, bien assis sur leur chaise, les couloirs d'un service de réanimation. Pendant une immersion de trente minutes, ils apprennent, dans un environnement plus vrai que nature, à s'équiper d'une charlotte, de lunettes de protection ou à manipuler un patient. Et tout cela rassure beaucoup Farida, infirmière à l'hôpital privé Pasteur d'Évreux en Normandie. "Moi je fais que du bloc opératoire, la réa je ne connais pas du tout. Ça va m'aider à bien appréhender l'environnement de la réanimation parce que ça fait peur.  On se dit que le patient qui est dans le lit, pour un petit truc il peut mourir", confie-t-elle.

Ces soignants sont formés pour intégrer les services de réanimation, en renfort des infirmiers déjà sur place. C'est un coup de main bienvenu pour le Dr Emmanuel Briquet, directeur de la stratégie et du développement médical du groupe Vivalto Santé. "Quelque part ce que l'on souhaite, c'est que ce soit de bons renforts, que les services qui les accueillent n'aient pas à faire toute la formation depuis le b.a-ba, pour des gens qui n'auraient pas vu le service de réanimation depuis longtemps. Ils ne peuvent pas être autonomes mais ils peuvent être de bons seconds", explique-t-il.

"Je ne me sentais pas forcément compétente, mais avec cette formation, je me sens vraiment rassurée", confie Farida, infirmière à Evreux.
"Je ne me sentais pas forcément compétente, mais avec cette formation, je me sens vraiment rassurée", confie Farida, infirmière à Evreux. - Océane Théard

Une formation médicale "3.0"

Cette formation a été mise au point par Simango, start-up rennaise co-créé par Vincent-Dozhwal Bagot en 2018. Pour lui, la réalité virtuelle peut représenter l'avenir de la formation médicale. "C'est une médecine 3.0, même 5.0 ! Ça avance très très vite. La réalité virtuelle est un outil qui existe depuis à peu près cinq ans dans le grand public. Et dans la formation, y'a un énorme enjeu pour que la personne soit vraiment à l'aise et que le jour même où elle va commencer son service, que ce soit naturel, et qu'elle sache déjà à quoi sert le matériel."

Pour l'instant, plus de 115 établissements de santé privés ont eu recours à ces formations virtuelles, mais Vincent-Dozhwal Bagot souhaiteraient également proposer ce programme aux hôpitaux publics à l'avenir. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess