Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

"Une jonquille pour Curie" : le combat de Lucie, soignée d'un cancer des reins à l'âge de deux mois

lundi 12 mars 2018 à 20:07 Par Pauline Pennanec'h, France Bleu Paris et France Bleu

L'Institut Curie lance un appel aux dons pour lutter contre le cancer. Pour sa 14e édition, l'opération "Une jonquille pour Curie" vise à aider le SIREDO, premier centre pédiatrique de France de recherche et de soins des cancers pédiatriques. Le centre a pu soigner 80% de ses jeunes patients.

Lucie a été traitée d'un cancer des reins en 2015, et continue à être suivie à l'Institut Curie
Lucie a été traitée d'un cancer des reins en 2015, et continue à être suivie à l'Institut Curie © Radio France - Pauline Pennanec'h

Paris, France

L'Institut Curie, à Paris, lance ce mardi la 14e édition de l'opération "Une Jonquille pour Curie". Une opération nationale qui va durer jusqu'à la fin du mois de mars. L'objectif : collecter des dons pour la lutte contre le cancer. Cette année, l'opération vise à aider le SIREDO, le premier centre pédiatrique en France de recherche et de soins des cancers qui touchent les enfants et les adolescents âgés de moins de 25 ans. L'Institut espère récolter 600.000 euros pour aider la recherche et les médecins dans la prise en charge des jeunes patients.

À deux mois, diagnostiquée d'un cancer

Parmi les jeunes patients, la petite Lucie, atteinte en 2015 d'un cancer des reins, à l'âge de deux mois. Grâce à l'Institut Curie, elle a pu être diagnostiquée très vite : "C'est un peu le monde qui s'écroule. On n'imagine pas qu'à deux mois de vie, on puisse être atteint d'un cancer", raconte sa maman Mélanie. 

Lucie et ses parents, Mélanie et Olivier, viennent tous les deux mois pour une visite de contrôle - Radio France
Lucie et ses parents, Mélanie et Olivier, viennent tous les deux mois pour une visite de contrôle © Radio France - Pauline Pennanec'h

Pendant un an, Lucie a été traitée par chimiothérapie, par petites doses, une fois par semaine : "À chaque fois, on avait rendez-vous avec le pédiatre, pour qu'il s'assure que tout va bien." Le traitement aura duré un an, avec beaucoup d'effets secondaires : "Elle a été transfusée à plusieurs reprises, hospitalisée aussi, pour des poussées dentaires, des bronchiolites", explique Mélanie. 

La chimio ne facilitait pas du tout car il fallait qu'elle soit constamment sous surveillance                                      
— Mélanie

"On est bien content que ce centre existe. Cela permet de ne pas passer à côté de la maladie", raconte Mélanie

Dédramatiser l'hôpital

Ce qu'ont apprécié ses parents, c'est la dédramatisation de l'hôpital et l'accompagnement de la famille. Le personnel hospitalier tente chaque jour de faire oublier l'hôpital : "Faire un ballon à partir d'un gant, ça illustre assez cette notion de faire un peu de jeu et de médiation dans le soin. On voit même très régulièrement des enfants habitués au service qui ne veulent pas rentrer à la maison le soir" raconte Benjamin, infirmier dans le service. 

Aujourd'hui, Lucie va très bien. Elle continue à être suivie régulièrement jusqu'à ses six ans, pour vérifier que le cancer ne revienne pas. L'enfant n'a aucune séquelle, du moins sur le plan physiologique, mais ses parents ne connaissent pas encore l'impact psychologique de la maladie. Pour l'instant, ils la laissent reprendre sa vie d'enfant.

La jeune Lucie, âgée de 3 ans, soignée d'un cancer des reins à l'Institut Curie - Reportage

80 % des enfants guéris à l'Institut Curie

Le centre SIREDO soigne environ 250 nouveaux cas d'enfants atteints de cancer par an. Des enfants et adolescents âgés de zéro à 25 ans. Un taux de cancer relativement stable en pédiatrie : "L'objectif du centre, c'est de mettre en collaboration les chercheurs et les médecins, pour guérir encore plus d'enfants. En 2018, on est capable de guérir 80 % des enfants atteints de cancer", explique le Dr Orbach, pédiatre et chef du service clinique de l'Institut Curie. 

  - Aucun(e)
- Sonia Singh/Institut Curie

"L'objectif est de guérir encore plus d'enfants que ce que l'on peut déjà faire", explique le Dr Orbach

Comment faire un don ?

Pour faire un don à l'Institut Curie, vous pouvez le faire sur leur site internet. Jusqu'à la fin du mois de mars, des événements auront lieu dans toute la France. Un village de l'opération est installé sur le parvis de la Défense jusqu'au 16 mars, avant la Course de la Jonquille à Paris et en simultanée partout en France, qui aura lieu le 25 mars prochain.