Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Le Mans : une journée pour sensibiliser à la fibromyalgie

vendredi 11 mai 2018 à 18:22 Par Fiona Moghaddam, France Bleu Maine

La journée mondiale de la fibromyalgie a lieu tous les 12 mai. En parallèle, le centre hospitalier du Mans tente de sensibiliser le public à cette pathologie, longtemps considérée comme une maladie psychologique.

Le centre anti-douleur de l'hôpital du Mans et les associations viennent en aide aux patients atteints de fibromyalgie
Le centre anti-douleur de l'hôpital du Mans et les associations viennent en aide aux patients atteints de fibromyalgie © Radio France - Fiona Moghaddam

Sensibiliser le public et mettre en relation des malades. C'est le but de la journée mondiale de la fibromyalgie qui a lieu chaque année le 12 mai.

En parallèle, les hôpitaux du Mans organisent des actions pour mieux faire connaître cette maladie chronique qui provoque d'intenses douleurs et une grande fatigue.

Au Mans, un quart des patients pris en charge par le centre anti-douleur sont atteints de fibromyalgie

Il a fallu deux ans aux médecins pour détecter la maladie d'Albane. À 43 ans, cela fait maintenant six ans qu'elle souffre de fibromyalgie.

À l'époque, lorsqu'elle part en arrêt maladie, elle pensait à un simple burn-out et ne s'imaginer pas mettre un coup d'arrêt à sa carrière de consultante. Mais le temps passe, ses maux ne s'apaisent pas si bien qu'aujourd'hui, elle est en invalidité et la perspective de reprendre un jour son travail incertaine. 

"Il est impossible pour un employeur ou pour moi, d'établir un contrat [de travail] parce que je ne peux absolument pas garantir de tenir un délai ou de travailler un nombre d'heures suffisants dans la semaine. Dès que je marche un peu ou que je suis debout un petit peu, [j'ai] des douleurs articulaires assez importantes", explique Albane, qui est également responsable de l'association ASFE - action, solidarité, fibr'espoir, au Mans.

Le diagnostique de la fibromyalgie est souvent long

Pour Isabelle, c'est une autre histoire. Cette ancienne enseignantes a passé des années sans savoir de quoi elle souffrait. Puis il y a deux ans, elle apprend qu'elle est atteinte de fibromyalgie. "J'ai compris tous les arrêts maladie que j'ai eus. _Ce sont des douleurs à type des décharges électriques, d'étirements, de pulsations, de poids, de brûlures. Tout ça est associé à une grande fatigue qui me terrasse_"

Il faut prendre conscience qu'on est une autre personne dit Isabelle, atteinte de fibromyalgie

"C'est faire le deuil de ce qu'on était avant. Il faut prendre conscience qu'on est une autre personne. Je me sens jeune dans ma tête alors c'est difficile à accepter de se dire 'toute l'énergie que j'avais et que j'ai donnée, c'est fini maintenant je suis une autre personne'. C'est difficile de garder ses relations amicales, ajoute-t-elle, je ne peux pas suivre un repas car je suis fatiguée au bout de l'apéritif, même sans alcool," lâche Isabelle dans un sourire.

La neurostimulation transcutanée pour apaiser les douleurs...

La fibromyalgie est une maladie qui ne se guérit pas. Pour apaiser les douleurs, outre les médicaments, le centre anti-douleur de l'hôpital du Mans a mis en place tout un parcours de soins.

"On propose des techniques antalgiques, notamment la neurostimulation transcutanée qu'on utilise beaucoup. On propose aussi del'hypnose, de l'acupuncture ou encore de la relaxation", détaille la docteure Catherine Gouault, responsable du centre anti-douleur. Elle recommande également à ses patients de poursuivre une activité physique, douce et adaptée.

... ou une activité physique comme le Qi Gong

Le Qi Gong, pratique traditionnelle chinoise qui consiste à effectuer des séries de mouvements lents peut permettre d'atténuer les douleurs, selon Nathalie Parshad, praticienne en médecine traditionnelle chinoise et professeure de Qi Gong. "Ça va permettre aux personnes souvent de diminuer les traitements médicamenteux, les anti-douleurs, les anti-dépresseurs et surtout de reprendre une confiance en soi".

La plupart des malades de la fibromyalgie sont des femmes, à 90%, qui sont généralement touchées entre 35 et 45 ans.

Pour en savoir plus : l'association ASFE Le Mans et l'école Kunqian de Qi Gong.