Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Une maison médicale pour désengorger les urgences de l'Hôpital Nord de Marseille

-
Par , France Bleu Provence

Depuis maintenant vingt ans, quinze médecins libéraux viennent en renfort le soir et le week-end aux urgences de l'Hôpital Nord de Marseille. Ils accueillent les patients au sein d'une maison médicale de garde. Un dispositif que souhaite généraliser la ministre de la Santé.

La maison médicale indiquée à l’accueil de l'Hôpital Nord de Marseille.
La maison médicale indiquée à l’accueil de l'Hôpital Nord de Marseille. © Radio France - Mathilde Vinceneux

Marseille, France

Accrochée à la vitre de l’accueil des urgences de l'Hôpital Nord de Marseille, une pancarte indique par une flèche, la maison médicale. Cette structure installée dans les locaux de l'hôpital, permet de soulager le travail des médecins urgentistes en période de forte affluence. Les soirs de semaine et le week-end, des médecins libéraux viennent prêter main forte. "Ils s'occupent de toutes les consultations qui ne nécessitent pas un plateau d'urgence. Ça peut-être des patients qui ont un mal de dos, un mal de ventre", explique la directrice de l'Hôpital Nord, Magali Guerder.

Environ 10% des patients des urgences pris en charge par la maison médicale

Vingt ans après sa mise en place à l'Hôpital Nord, la ministre de la Santé veut d'ailleurs généraliser le dispositif. Lors de ces annonces pour mettre fin à six mois de grève et de crise dans les services d'urgences, Agnès Buzyn a promis la création de 50 nouvelles maisons médicales de garde. L'une d'entre elles pourraient d'ailleurs voir le jour aux urgences de La Timone. "Le modèle fonctionne. Nous accueillons environ 10% des patients, ce qui permet de soulager nos confrères urgentistes", affirme le docteur Benabdelmoumène, médecin généraliste dans le 14e arrondissement de Marseille et directeur de cette maison médicale à l'Hôpital Nord. 

Choix de la station

France Bleu