Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé - Sciences

Une maman se bat pour une meilleure prise en charge des troubles du déficit de l'attention chez les enfants

-
Par , France Bleu Nord

Pour la 2° année consécutive, Stéphanie Jacquet présidente de l'Association nationale "TDAH - Pour une égalité des chances" interpelle le président de la République pour que les 135 000 enfants atteints de ces troubles du neuro développement soient mieux connus et mieux pris en charge.

 Stéphanie Jacquet, présidente de l'Association nationale "TDAH - Pour une égalité des chances"
Stéphanie Jacquet, présidente de l'Association nationale "TDAH - Pour une égalité des chances" © Radio France - Rafaela Biry-Vicente

Condé-sur-l'Escaut, France

Ils sont souvent considérés comme des enfants mal élevés, mais 5% des enfants, soit 1 à 2 élèves par classe souffrent de  TDAH, troubles du déficit de l'attention avec ou sans hyperactivité, dont la fille de Stéphanie.

Pendant 4 ans, impossible de savoir ce dont souffrait celle qu'elle appelle affectueusement sa "mini-tornade", une petite fille très impulsive, avec des émotions décuplées, qui oublie beaucoup de choses et est souvent dans la confrontation. Le climat est très compliqué à la maison se souvient la maman, car tout se transforme en conflit. Elle se pose alors beaucoup de questions sur son éducation, et finalement c'est à 6 ans, après de nombreuses visites chez des spécialistes que Pauline est diagnostiquée TDAH.

Stéphanie comprend alors mieux certains comportements de sa fille qui par exemple revenait de la salle de bain sans avoir brossé ses dents car elle avait tout simplement oublié. Elle invente alors un autre quotidien pour elle, par exemple pour décharger ses émotions, elle lui a acheté un punching-ball ball, pour faire ses devoirs, impossible de rester sur un bureau tranquille, alors Stéphanie a imaginé des poésies apprises sur des airs de rap, des leçons récitées sous la table.

Le reportage de Rafaela Biry-Vicente

Besoin d'un diagnostic précoce

A l'école, elle a une chambre à air sous le bureau qui lui permet de tapoter de dessus, de quoi la calmer, sans perturber la classe.

Depuis, c'est beaucoup plus serein à la maison, car sa fille a été diagnostiquée tôt, mais pour les autres, la situation peut se compliquer, 

Ils sont plus à même d'être harcelés, il y a plus de décrochage scolaire. Au niveau de l'insertion sociale et professionnelle c'est plus compliqué, il y a plus de dépendances aux addictions, et puis il y a de la dépression, un gros mal-être 

Stéphanie soutenue par les parlementaires locaux de tous les bords milite donc pour que ces troubles soient mieux connus, avec son association TDAH pour une égalité des chances, elle réclame donc une meilleure formation des spécialistes, des enseignants, et puis de meilleurs remboursements des diagnostics, des consultations chez le psychologue ou psychomotricien

Plus de 68 000 personnes ont signé sa pétition en ligne.  Et pour la 2° année consécutive elle organise l'opération Papa Noel Macron, l'idée c'est d'envoyer tous les jours un dessin d'un enfant TDAH à l'Elysée jusqu'à Noel pour sensibiliser le président de la république à cette problématique.

Dessin d'un petit garçon atteint de TDAH pour l'opération papa noel Macron - Aucun(e)
Dessin d'un petit garçon atteint de TDAH pour l'opération papa noel Macron - TDAH pour une égalité des chances
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu