Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Une manifestation contre la fermeture des Urgences à l'hôpital de Gray

mercredi 29 novembre 2017 à 12:24 Par Jean-François Fernandez, France Bleu Besançon

Claudy Chauvelot-Duban, 2ème vice-présidente du conseil départemental de la Haute-Saône appelle à une manifestation le samedi 16 décembre à 10h contre un projet de fermeture des urgences à l'hôpital de Gray.

L''hôpital du Val de Saône à Gray
L''hôpital du Val de Saône à Gray © Radio France - Jean-Francois Fernandez

Gray, France

L'Agence Régionale de Santé de Bourgogne Franche -Comté travaille sur un projet de réorganisation des services d'urgences. L'ARS estime que pour maintenir un service d'urgences à l'hôpital du Val de Saône il faut qu'au minium 11.500 personnes le fréquentent chaque année. Le problème c'est qu'aujourd'hui la fréquentation annuelle des urgences à Gray est légèrement en dessous des 11.000 par an.

S'il n'y pas de médecins, il y a une affiche sur la porte : c'est fermé, ma foi débrouillez vous" Claudy Chevelot Duban dénonce le remplacement des urgences par des consultations non programmées.

Claudy Chavelot Duban, 2ème vice-présidente du conseil départemental de la Haute-Saône explique que l'ARS prévoit de fermer les urgences à l'hôpital du Val de Saône de Gray pour le remplacer par un service de consultation non programmées, c'est à dire comme si on se rend chez le médecin sans rendez-vous. Ce service n'a pas du tout les mêmes obligations qu'un service d'urgences, notamment la continuité du service.

Claudy Chauvelot-Duban, 2ème vice-président du conseil départemental de la Haute-Saône

L'élue a contacté la centaine de communes qui se situent dans la zone d'action de l'hôpital. Les conseils municipaux sont en train de voter des motions contre ce projet de fermeture. Sur le bassin de population cela représente 40.000 habitants.

Samedi 16 décembre à 10h du matin, des élus avec écharpe tricolore, mais aussi des professionnels de la santé et des habitants vont défiler dans les rues de Gray contre cette fermeture envisagée.