Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Une marche militante de 10 km : la démonstration de force du personnel de la maternité d'Orléans

mardi 21 novembre 2017 à 17:03 Par François Guéroult, France Bleu Orléans

Une soixantaine de sages-femmes et d'auxiliaires de puériculture de la maternité d'Orléans ont parcouru 10 km ce matin : c'est la distance qui sépare l'hôpital de l'ARS, l'Agence régionale de santé. Cela fait déjà un mois que le personnel de la maternité est en grève.

L'arrivée de la marche ce midi devant le siège de l'Agence régionale de santé à Orléans
L'arrivée de la marche ce midi devant le siège de l'Agence régionale de santé à Orléans © Radio France - François Guéroult

Orléans, France

"Des cigognes, oui, des pigeons non !" C'est l'un des slogans scandés par le personnel de la maternité d'Orléans ce matin, pendant une longue marche de 10 km entre le CHRO et l'ARS, l'Agence régionale de santé. Une grève illimitée a éclaté il y a un mois à la maternité où travaillent environ 200 personnes, pour dénoncer la suppression d'une dizaine de postes et la fermeture d'une quinzaine de lits dans les services de gynécologie. L'impact de cette grève est limité puisque les grévistes sont assignés pour assurer les soins. Rendre le mouvement plus visible était donc l'un des objectifs recherchés aujourd'hui à travers cette marche. Une soixantaine de salariés y ont participé, dont Françoise Deniaud, sage-femme depuis 30 ans à la maternité d'Orléans : "Marcher tous ensemble a été un moment très très fort. 10 km, finalement, ce n'est pas si difficile. Ce qui est difficile, c'est le travail au quotidien. On a surtout peur pour les mamans et les bébés..." Témoignage à écouter ici :

"Avec cette marche on a fait quelque chose d'impossible, mais tous les jours on nous demande l'impossible" - Françoise Daniaud

A l'issue de la marche, une délégation a été reçue à l'ARS. Qui a rappelé que ces mesures d'économie étaient indispensables en raison du déficit de l'hôpital d'Orléans, 14 millions d'euros en 2017.

Les manifestants ont installé une grande banderole sur la façade des locaux de l'ARS - Radio France
Les manifestants ont installé une grande banderole sur la façade des locaux de l'ARS © Radio France - François Guéroult

Réduire la durée de séjour des mamans ?

Toujours pour faire des économies, la direction de l'hôpital étudie à présent une autre piste : réduire la durée des séjours pour les mamans après l'accouchement. Actuellement les séjours à la maternité d'Orléans durent en moyenne 4 jours. Selon la direction c'est bien plus que la moyenne nationale qui ne s'élève qu'à 2,6 jours. Mais pour le personnel, la comparaison est faussée car Orléans est une grosse maternité avec des césariennes et des prématurés, ce qui allonge la durée moyenne des séjours. Pour Magalie Auclair, psychologue au département gyénécologie du CHRO, vouloir passer en-dessous de la barre des 3 jours est un non-sens pour beaucoup de mamans : "Nous on dit souvent : troisième jour, baby blues. Et le baby blues qu'on fait toute seule à la maison, ce n'est pas la même chose que quand on le fait à l'hôpital, accompagnée de professionnels bienveillants". Interview à écouter ci-dessous :

"Accueillir un bébé, c'est un travail humain qui demande du temps, ce n'est pas juste vérifier l'état de santé" - Magalie Auclair

Une gestion purement comptable des mamans, Corinne Bousquet, auxiliaire de puériculture au CHRO, elle aussi s'y refuse : "On travaille avec de l'humain, pas qu'avec des chiffres". Propos à découvrir ici :

"On a du mal à entendre quand on nous dit qu'on cocoone trop les mamans" - Corinne Bousquet

Chaque jour en moyenne 13 à 14 bébés naissent à la maternité d'Orléans.