Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Une pilule contraceptive masculine testée et mise sur le marché au mieux "d'ici dix ans"

-
Par , France Bleu

Une nouvelle pilule contraceptive masculine a passé de premiers tests avec succès, sans effets secondaires graves. Les résultats de cette étude ont été présentés ce dimanche à une convention américaine dédiée à l'endocrinologie, l'étude des hormones. Elle devait être sur le marché "d'ici dix ans".

Cette nouvelle pilule pour homme devrait arriver sur le marché "d'ici 10 ans"
Cette nouvelle pilule pour homme devrait arriver sur le marché "d'ici 10 ans" © Maxppp - Luc Nobout

Pour le moment, les scientifiques l'appellent "11-beta-MNTDC". Cette nouvelle pilule contraceptive pour homme vient d'être validée par de premiers tests selon une étude présentée ce dimanche à la convention de la société américaine d'endocrinologie, l'étude des hormones. 

Pas d'effets secondaires graves

Pour cette première phase d'expérimentation, des tests ont été menés sur une quarantaine d'hommes pendant 28 jours. Une dizaine recevant sans le savoir une capsule n'ayant aucun effet, et les 30 autres cette nouvelle pilule à deux doses différentes. 

Résultat : le taux de spermes diminue et quelques effets secondaires ont été relevés. Ce traitement peut provoquer notamment de la fatigue, de l’acné et des maux de têtes, soit des effets similaires à la pilule contraceptive féminine.

Les scientifiques n'ont pas relevé d'effets secondaires graves.

Dans l'ensemble, la libido ne diminue pas selon Christina Wang, professeure de médecine à l'université de Californie à Los Angeles, qui a mené ces tests. Aucun participant n'a souhaité abandonner l'étude et arrêter de prendre ce médicament.

Une pilule réversible et sûre devrait être prête d'ici 'dix ans"

Ces tests n'ont pour le moment été effectués qu'à court terme. D'autres expériences seront menées sur des périodes plus longues. 

"Le but est de trouver le composé qui présente le moins d'effets secondaires et qui soit le plus efficace possible" déclare Stéphanie Page, chercheuse à l'école de médecine de l'université de Washington. 

"Nous développons en parallèle deux nouvelles pilules dans l'espoir de faire avancer le champ de la médecine contraceptive."

Selon Christina Wang, une pilule contraceptive masculine réversible et sûre devrait être disponible "d'ici 10 ans".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess