Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Une nouvelle société privée d'ambulances est née dans l'Hérault

jeudi 15 février 2018 à 5:10 Par Suzanne Shojaei, France Bleu Hérault

Une nouvelle société d'ambulances vient de naître dans l'Hérault. Il s'agit en fait d'un regroupement de cinq sociétés, appartenant aux groupes de santé privés Clinipole et Oc Santé.

Les représentants des groupes de santé privés Clinipole et Oc Santé.
Les représentants des groupes de santé privés Clinipole et Oc Santé. © Radio France - Suzanne Shojaei

Hérault, France

Elle s'appelle "TSO", ou plutôt "Transports Sanitaires d'Occitanie". C'est le bébé de deux groupes de santé de la région, Clinipole et Oc Santé. Ensemble, ces groupes ont décidé de créer une société pour mutualiser leurs moyens ambulanciers. 

À eux deux, Clinipole et Oc Santé possédaient déjà cinq sociétés de transport de patients (ambulances, véhicules sanitaires légers et taxis). Ils ont donc décidé de créer une entreprise pour rassembler ces sociétés existantes et ainsi devenir plus forts.

50 véhicules déployés sur tout le département

Le but est d'être plus efficace. Pour l'instant, 60% des trajets d'ambulances se font à vide. "L'idée de cette nouvelle entreprise est donc d'éviter le plus possible des trajets à vide, ajoute Olivier Constantin, directeur général de Clinipole. Moins de trajets à vide, c'est aussi pouvoir répondre plus vite aux besoins des patients."

Les 50 véhicules des entreprises réunies seront présents partout dans l'Hérault. "Quand un ambulancier monte au nord de Montpellier, explique François Hüe, directeur des achats et du patrimoine d'Oc Santé, il pourra transporter une deuxième personne sur le chemin du retour, à la demande d'un autre établissement de santé."

Rien ne change pour les patients

Que les patients se rassurent, leurs services seront assurés comme avant car les sociétés initiales gardent pour l'instant leur fonctionnement interne. Vous reconnaîtrez l'ambulance garée devant chez vous, les logos sur les voitures ne changeront pas tout de suite

Comme d'habitude, les ambulances répondront aux demandes de n'importe quel établissement de santé, privilégiant toutefois les établissements de Clinipole et Oc Santé

Pour répondre aux appels du Samu, quand vous composez le 15, Transports Sanitaires d'Occitanie bloquera au moins un véhicule toutes les nuits, contre un véhicule 20 nuits par mois jusqu'à présent. 

Une entreprise qui embauche

TSO rassemble pour l'instant 130 salariés. Mais la société prévoit déjà l'embauche d'une trentaine de nouveaux ambulanciers cette année.