Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Une nouvelle technique scientifique pour cultiver la truffe en Lorraine

samedi 7 novembre 2015 à 8:37 Par Lucas Valdenaire et Laurent Watrin, France Bleu Sud Lorraine

Ce week-end, c'est la fête de la truffe à Pulnoy, en Meurthe-et-Moselle. Ce champignon est très prisé des chefs cuisiniers mais aussi des scientifiques. Plusieurs ingénieurs de l'INRA Nancy-Champenoux expérimentent une nouvelle façon de le cultiver. Chez nous, en Lorraine.

La sylvi-trufficulture s'adapte à nos forêts lorraines
La sylvi-trufficulture s'adapte à nos forêts lorraines © Maxppp

Nancy, France

Dans l'agglomération de Nancy, c'est la fête de la truffe à Pulnoy, ce week-end. Le champignon savoureux utilisé en gastronomie fait l'objet d'une attention scientifique particulière dans la région. A Vandoeuvre, sur le plateau de Brabois, des ingénieurs de l'INRA Nancy-Champenoux expérimentent une nouvelle façon de cultiver la truffe de Bourgogne : la "sylvi-trufficulture". Selon son inventeur, Léon Wehrlen, "c'est l'association de deux approches : la plantation de feuillus précieux pour fabriquer du bois d'ébénisterie et la plantation d'arbres truffiers".

On a des résultats exceptionnels au niveau de la croissance des arbres !

Léon Wehrlen a créé il y a sept ans une truffière expérimentale. Elle intéresse deux filières économiques qui en ont besoin en Lorraine : celle de la truffe et celle du bois. Pour la future Grande Région, c'est un double potentiel économique à ne pas négliger.

Léon Wehrlen, ingénieur de l'INRA, à l'origine de cette truffière expérimentale

Les arbres qui sont plantés ici ont tous été choisis pour leur mode de fonctionnement par rapport à la chaleur et aux besoins en eau. L'intérêt est de jouer sur les deux tableaux. 

Une mauvaise 2015 année pour les truffes lorraines

Malheureusement, même si les arbres sont adaptés à la sécheresse, cela ne suffira pas pour voir arriver des truffes, cette année. Il a fait trop chaud et trop sec. Mais Léon Wehrlen ne désespère pas pour 2016. 

On va faire la danse de le pluie et on espère que ça produise l'année prochaine ! 

Pour tout savoir sur cette nouvelle façon de produire des truffes en Lorraine, rendez-vous ce week-end à Pulnoy. Deux conférences pédagogiques sur le fameux champignon, mais aussi sur les arbres et le climat sont organisées ce samedi à 15h et ce dimanche à 11h.