Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Covid-19 : une opération gratuite de dépistage au gymnase de Chasse Royale à Valenciennes

-
Par , France Bleu Nord

Pour freiner l'épidémie de coronavirus, l'agence régionale de santé multiplie les tests PCR auprès du grand public, dans le Nord une dizaine de villes ont déjà accueilli ces opérations, les prochaines seront Tourcoing et Maubeuge.

Evelyne est en train de se faire tester
Evelyne est en train de se faire tester © Radio France - Rafaela Biry Vicente

L'épidémie montre des signes de reprise dans le Nord notamment, avec une augmentation du nombre de cas ces dernières semaines, une augmentation qui peut s'expliquer en partie par la multiplication des tests. Depuis le début du déconfinement, l'ARS organise des grandes opérations de dépistage, et cet été, elle accélère la cadence.

C'est fondamental, l'objectif c'est dépister, s'il y a un cas positif mener l'enquête sanitaire pour tout de suite casser les chaînes de transmission, Aline Queverue directrice départementale du Nord à l'ARS

A Valenciennes, le gymnase de Chasse Royale a donc été transformé en grand centre de dépistage, à l'entrée, prise de température obligatoire, puis sur présentation de la carte d'identité et carte vitale, un petit entretien avec une série de questions réponses sur les éventuels symptômes que les habitants et leurs proches peuvent présenter, puis le fameux test PCR. Les testeurs passent un écouvillon, sorte de gros coton tige d'une dizaine de centimètres dans le nez.

Nordine Bellouni infirmier libéral prépare l'écouvillon pour le test PCR
Nordine Bellouni infirmier libéral prépare l'écouvillon pour le test PCR © Radio France - Rafaela Biry Vicente

Un test qui a pu faire peur au début, peur d'avoir mal, mais en fait c'est plus désagréable que douloureux assure  Nordine Bellouni, infirmier libéral.

C'est finalement moins pire que prévu assure Evelyne

Franchement si on me demande mon avis, je dirais ben allez y, parce que moi je suis la plus douillette du monde, et j'ai bien réagi, en fait ça chatouille, c'est tout

Le reportage de Rafaela Biry-Vicente

Pas besoin donc de passer par la case médecin ou laboratoire, ce qui facilite la tâche à un grand nombre de personnes, comme Jean-Luc diabétique et cardiaque qui ne sera pas obligé d'aller chez le médecin. 

Marie Paule et son mari viennent eux pour se rassurer, et pour pas contaminer leurs enfants et petits enfants. Et puis il y a Stéphanie, la jeune femme veut faire un geste citoyen pour freiner la propagation du virus.

En cas de test positif, les personnes sont rappelées dans les 24h. 

Les prochaines opérations massives de dépistage auront lieu à Tourcoing et Maubeuge.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess