Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Une pétition pour "un accès raisonnable à la nature en période de confinement"

France

Une pétition qui demande à Emmnanuel Macron d'autoriser l'accès aux espaces naturels pendant le confinement a déjà recueilli plusieurs dizaines de milliers de signatures en quelques jours. Elle a été lancée par un accompagnateur en montagne et un médecin, soutenus par une quinzaine de personnalités.

C'est la photo de la pétition lancée par un accompagnateur en montagne et un médecin généraliste
C'est la photo de la pétition lancée par un accompagnateur en montagne et un médecin généraliste -

Les signataires se disent conscients de la gravité de l'épidémie de coronavirus en France et dans le monde, et de la situation de tension des hôpitaux. Mais ils estiment que les interdictions de pratiquer des sports de plein air "ne reposent sur aucun critère de sécurité sanitaire"

"Se promener dans la nature est moins dangereux que le bûcheronnage" - Lionel Daudet

Ils estiment que ces activités ne "portent pas atteinte aux règles de distanciation sociale" et ne conduisent pas à une augmentation des accidents. "Se promener dans la nature, quand on est un pratiquant régulier de la randonnée ou du trail, est moins dangereux  -et donc moins moins susceptibles de surcharger les hôpitaux - que certaines activités de bûcheronnage dans les jardins", défend l'alpiniste et écrivain haut-alpin Lionel Daudet. 

"Marcher, c'est bon pour la santé et aussi un réducteur d'inégalités" - Christophe André

Pour Christophe André, psychiatre et psychothérapeute et grand adepte de la méditation, "marcher et sortir régulièrement, avec des précautions bien sûr, à  condition de ne pas se regrouper, c'est bon pour la santé et aussi un réducteur d'inégalités. C'est le seul moyen pour ceux qui n'ont pas un logement agréable, ni un jardin, de bénéficier de l'agrément que peuvent apporter les espaces verts. C'est à la fois scientifique et démocratique". 

Une pétition soutenue par une quinzaine de personnalités 

C'est Billy Fernandez, un accompagnateur de moyenne montagne des Hautes-Alpes, et Solène Petitdemenge, médecin généraliste de la région parisienne qui sont à l'origine de cette pétition. Ils sont soutenus par une quinzaine de personnalités du monde de la montagne, de la mer, de la science, de la politique ou des intellectuels qui ont signé une tribune sur le site Reporterre.

Outre Lionel Daudet et Christophe André, on y voit l'ancienne ministre de l'écologie Delphine Batho, la navigatrice Alexia Barrier, l'alpiniste et écrivain François Labande, Fredi Meignan, un des porte-paroles de Mountain Wilderness, le champion du monde de snowboard Xavier de Le Rue, Guillaume Néry, champion du monde d'apnée, la députée européenne Marie Toussaint, à l'origine de la pétition "l'Affaire du siècle", un toxicologue, un philosophe, un chercheur, un éditeur ...

Des études montrent les effets bénéfiques du contact avec la nature 

Dans cette pétition, ils rappellent que de nombreuses études médicales démontrent l’effet bénéfique du contact avec la nature sur le stress, l’anxiété, ou encore la dépression. Ils mettent en avant les bienfaits des activités sportives sur le système immunitaire et sur les comportements d’addictions. 

La pétition demande la modification du décret qui instaure le confinement

Concrètement, ils demandent au Président de la République une modification du décret n° 2020-293 du 23 mars 2020 qui limite les sorties "afin d'autoriser l’accès aux espaces naturels, à condition de respecter strictement les règles de distanciation sociale, et exclusivement pour les activités qui ne présentent objectivement pas plus de risque que des activités domestiques ou de jardinage. Nous laissons le soin aux autorités de définir ce cadre, y compris en prévenant d'éventuelles surfréquentations dommageables pour la faune, la flore et les milieux".

Une pétition qui se partage entre sportifs en manque de grands espaces

Cette pétition qui arrive après plusieurs semaines de confinement est devenue "virale" et se partage entre sportifs qui restreignent actuellement au fameux kilomètre leurs sorties minutées. On la trouve sur le site internet de change.org.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu