Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Une semaine pour la sécurité des patients à l'hôpital de Tours

lundi 20 novembre 2017 à 19:34 Par Marie-Ange Lescure, France Bleu Touraine

Toute cette semaine, le CHRU de Tours se mobilise pour sensibiliser les personnels de santé et les usagers sur à la sécurité des patients à l’hôpital : il s'agit d'une campagne annuelle à l'initiative du ministère de la santé pour expliquer les bons gestes qui peuvent éviter des accidents.

Dans la chambre reconstituée de ce patient, il faut donc trouver les 7 erreurs qui peuvent compromettre sa santé.
Dans la chambre reconstituée de ce patient, il faut donc trouver les 7 erreurs qui peuvent compromettre sa santé. © Radio France - Marie-Ange Lescure

Tours, France

Sans se rendre compte réellement, le risque pour un malade hospitalisé peut se trouver partout : dans sa chambre, ou lors d'une perfusion ou même encore dans les mains des personnels soignants si elles ne sont pas correctement nettoyées.

Dans le hall de l’hôpital Bretonneau usagers et personnels de santé ont donc 3 stands à leur disposition pour se former et s'informer : l'un concerne le personnel soignant sur les procédures de perfusion, et les 2 autres sont plus grand public : la reconstitution de la chambre d'un patient et la propreté des mains.

La chambre du patient est reconstituée à l'identique d'une vraie chambre d’hôpital et il faut retrouver 7 erreurs à ne pas commettre lorsqu'on prend en charge un malade : de la tenue de l'infirmière, aux dossiers déposés sur la table d'appoint en passant par la table de chevet et le pilulier.

Sur le stand suivant, on se lave les mains avec un gel hydroalcoolique comme les personnels de santé et on les passe sous une lumière bleue et on s'aperçoit que l'on a oublié certaines zones, des tâches noires apparaissent sur les mains et les doigts. Elisabeth Pinson est cadre de santé et dit-elle "si la consommation de gel hydroalcoolique a très bien progressé, c'est la gestuelle dans le nettoyage des mains qui pose encore problème".

Chaque année, en France, ce sont 4.200 personnes qui décèdent suite à une infection nosocomiale en milieu hospitalier.