Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Une technologie nîmoise pour équiper le plus grand télescope d'Europe

-
Par , France Bleu Gard Lozère, France Bleu

L'entreprise Symétrie installée sur le parc Georges Besse à Nîmes peut s'enorgueillir. C'est elle qui a été choisie pour équiper les antennes du plus grand télescope d'Europe installé sur le plateau du Pic de Bure dans les Hautes-Alpes.

Olivier Lapierre, co-fondateur de Symétrie
Olivier Lapierre, co-fondateur de Symétrie © Radio France - Sylvie Duchesne

Nîmes, France

C'est à Nîmes que l'entreprise Symétrie met au point depuis plusieurs années des systèmes de mécatronique, une association entre de la mécanique et de l'électronique. Elle a conçu un hexapode, un support pivotant sur six pieds. "L'hexapode est constitué de deux plateaux, un fixe et un mobile qui sont reliés par six actionneurs, six jambes." Une technologie qui a séduit l'Institut de Radioastronomie Millimétrique installé près de Grenoble. Il a installé sur le plateau du Pic de Bure dans les Hautes-Alpes, 12 antennes de 15 mètres de diamètre. Elles forment un télescope géant qui vont permettre d'étudier comment se sont formés les toutes premières étoiles et les systèmes planétaires. C'est le projet NOMEA.

Plus près des étoiles

"Ces antennes vont permettre de capter, d'identifier de nouvelles étoiles, de nouvelles galaxies, de travailler sur les origines de l'univers. Les astrophysiciens ont besoin d'images de meilleure résolution. Notre hexapode va permettre de corriger, de régler en permanence la qualité de l'image en réglant le miroir  d'un télescope ou d'un radio télescope."

Olivier Lapierre, co-fondateur de Symétrie

" Fiers de faire découvrir Nîmes grâce à notre technologie " 

Ce marché a permis à Symétrie de s'ouvrir à l'international. Ses ingénieurs sont allés installer il y a quelques mois un hexapode sur le plus grand radiotélescope du monde basé à 4.600 mètres d'altitude au Mexique. 

Trois personnes au début, les trois co-fondateurs, une trentaine de salariés aujourd'hui. Symétrie poursuit sa croissance à son rythme. Elle va d'ailleurs déménager prochainement dans des locaux plus grands, toujours sur le parc Georges Besse. Une réussite nîmoise. C'est d'ailleurs à Nîmes que ses clients du monde entier viennent finaliser leur projet. 

"C'est pour nous une grande fierté de faire venir nos clients sur Nîmes. On se fait un plaisir de les loger devant les arènes. Notre grand plaisir aussi, c'est de les revoir quelques années après et de voir qu'ils se souviennent de notre technologie mais de notre ville aussi." 

"Fiers de faire découvrir Nîmes à nos clients étrangers"

Symétrie réalise aujourd'hui 50% de son chiffre d'affaires à l'export. Un chiffre annuel de quatre millions d'euros. 

Les antennes du projet NOMEA  - Aucun(e)
Les antennes du projet NOMEA - F. Gueth.IRAM
Les 3 gérants de Symétrie - Radio France
Les 3 gérants de Symétrie © Radio France - Sylvie Duchesne
L'un des hexapodes conçus par Symétrie - Radio France
L'un des hexapodes conçus par Symétrie © Radio France - Sylvie Duchesne
Choix de la station

France Bleu