Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus: une Tourangelle parmi les 180 rapatriés de Wuhan témoigne

-
Par , France Bleu Touraine

Béatrice Raimbault, 59 ans, originaire de Fondettes en Indre-et-Loire fait partie des 180 rapatriés de Wuhan. Elle vit en Chine avec son mari depuis 3 ans et demi. Lui est directeur de la filiale chinoise d'une entreprise de fournitures pour automobiles.

Les 180 Français ont été rapatriés avec de multiples précautions de Wuhan à Carry-Le-Rouet
Les 180 Français ont été rapatriés avec de multiples précautions de Wuhan à Carry-Le-Rouet © Maxppp - Frédéric Speich

France Bleu Touraine a recueilli le témoignage de Béatrice ce samedi matin depuis le centre de vacances de Carry-Le-Rouet où les 180 Français rapatriés sont confinés depuis leur atterrissage en France vendredi après-midi. 

Le soulagement après le stress

Béatrice Raimbault est comme les autres rapatriés extrêmement soulagée de ce retour sur le sol français

On est sortis de Wuhan maintenant, on ne peut plus être anxieux, c'est le soulagement qui domine! En plus, on nous a mis dans un lieu assez exceptionnel, ce centre de vacances de Carry-le-Rouet! Ce serait très malvenu de notre part de se plaindre.

Le voyage a été long mais la prise en charge exceptionnelle

Jeudi soir, au consulat de Wuhan, nous avons été très bien pris en charge par les autorités françaises, il y avait des pompiers de Paris, des militaires, des médecins, des gens de la marine nationale. Vendredi, l'avion a décollé vers 7H00, heure locale, le voyage a duré 12H30. A bord, nous avons pris trois repas. On nous a donné du produit pour se désaffecter les mains avant chaque repas. Et on nous a fait changer de masque régulièrement. 

Un dispositif de surveillance impressionnant autour du centre de confinement

Béatrice est impressionnée par le nombre de gendarmes et de militaires qui gardent le centre de vacances de Carry-Le-Rouet

Nous avons été accueillis vendredi après-midi à l'aéroport d'Istres par la ministre Agnès Buzyn. Puis nous avons été emmenés en bus jusqu'à Carry-le-Rouet où nous sommes arrivés vers 16H00. La Croix Rouge nous a pris en charge. Ce qui est impressionnant c'est le nombre de gendarmes et de militaires partout autour du centre. On sent qu'on est vraiment confinés et qu'on ne pourra pas partir! 

Lavage régulier des mains, masque obligatoire et température deux fois par jour

Les précautions sanitaires sont nombreuses

Dans le centre, c'est masque obligatoire tout le temps, jusque dans notre chambre. C'est les précautions de base indispensables. On va avoir des examens médicaux individualisés toute la journée, notamment des prises de sang. Et il faut prendre notre température deux fois par jour, matin et soir, pour surveiller l'éventuelle apparition de fièvre. 

Béatrice revient sur les derniers jours passés à Wuhan

C'était très stressant parce qu'on n'avait que des nouvelles au compte gouttes. J'ai dû sortir, disons, une fois en une semaine, une fois parce qu'on avait besoin de légumes frais et on nous avait dit qu'un magasin avait été ravitaillé, donc on y est allé. Il y avait des files d'attente de Chinois au rayon des fruits et légumes. Mais sinon, nous sommes resté confinés, mon mari et moi, dans notre maison. 

Elle pense aux Chinois qui vivent des moments très difficiles

Actuellement à Wuhan, c'est quand même une ville de 11 millions d'habitants, c'est impressionnant de voir ce désert, moi je pense beaucoup aux Chinois, ce qu'ils vivent en ce moment, c'est terrible! 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu