Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

34 soignants de l'hôpital de Sainte-Foy-la-Grande positifs au coronavirus

-
Par , , France Bleu Gironde

La situation sanitaire est très complexe à l'hôpital de Sainte-Foy-la-Grande. 34 soignants et six patients ont été testés positifs au coronavirus ces derniers jours. L'établissement doit s'adapter.

Il a fallu transférer des patients à Libourne et fermer des lits
Il a fallu transférer des patients à Libourne et fermer des lits © Radio France - Fanny Ohier

L'épidémie de coronavirus n'a pas disparu, et elle n'épargne pas les soignants. Situation plus que complexe cette semaine à l'hôpital de Sainte-Foy-la-Grande. 34 soignants ont été testés positifs au coronavirus, dont certains qui ont dû être hospitalisés. Six patients ont aussi été testés positifs. Ce vendredi, deux autres patients étaient suspectés d'avoir contracté la Covid. L'hôpital a dû prendre des mesures pour pallier leur absence : une des trois ailes de l'hôpital a été fermée, soit 18 lits. 

Des infirmières sont venues en renfort de l'hôpital de Libourne. Côté patients, trois sont restés à Sainte-Foy-la-Grande, les autres transférés à l'hôpital de Libourne. Les premières alertes datent de la semaine dernière, les premiers cas étant apparus chez un brancardier et un patient transféré depuis un Ehpad. Depuis, 182 soignants ont été dépistés et, tant que des cas positifs sont détectés, il faudra tester les cas contact tous les sept jours. 

L'ARS n'a "pas trouvé de défaillance majeure" 

Des médecins de l'Agence régionale de santé se sont rendus sur place ce vendredi et n'ont "pas trouvé de défaillance majeure" selon le docteur Céline Roy. "Après, on sait qu'au moment des pauses, il peut y avoir un risque de contagiosité" . Contacté, l'hôpital de Libourne, qui les gère les établissements du Nord-Gironde, dont celui de Sainte-Foy-la-Grande, n'a pas souhaité s'exprimer. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess