Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Une "vaccination exceptionnelle" dans le Limousin ce week-end

-
Par , France Bleu Limousin

On a vacciné à tour de bras ce week-end du samedi 6 et dimanche 7 mars en Limousin. Après une injonction du gouvernement, les vaccins ont été déstockés. De Tulle à Limoges, les soignants ont participé à cet effort exceptionnel.

Les soignants ont enchaîné les vaccinations au CHU de Limoges.
Les soignants ont enchaîné les vaccinations au CHU de Limoges. © Radio France - Thomas Vinclair

"Bras droit ou bras gauche ?" Plus de temps à perdre, ce week-end la vaccination a été très importante dans l'ensemble du Limousin comme partout en France. Les chiffres sont impressionnants. Depuis vendredi, 585 000 Français ont été vaccinés a annoncé le Premier ministre Jean Castex.

"Je suis venue car je veux revoir mes petits-enfants l'esprit tranquille et retrouver un peu la vie d'avant sans le virus", sourit Dominique. Cette retraité s'est présentée au CHU de Limoges qui avait ouvert de nouveaux créneaux de vaccination ce week-end. "Je suis très contente car j'ai quand même appelé vendredi soir tard et j'avais un rendez-vous ce dimanche matin. Impeccable !"

Mobilisation générale

Dominique reçoit sa dose par l'infirmière Marie-Claude Brunet. Une infirmière à la retraite qui s'est mobilisée ce dimanche. "C'est très important que de se porter volontaire. Plus vite, on aura vacciné, plus vite on pourra passer à autre chose." La salle d'attente reste pleine, des personnes entre 50 et 74 ans présentant une comorbidité.

Une salle d'attente bien remplie.
Une salle d'attente bien remplie. © Radio France - Thomas Vinclair

Jean-Yves Salles, professeur et Président de la commission médicale d’établissement du CHU de Limoges sourit : "Ah là on vaccine, on vaccine, on vaccine." En un week-end, 280 doses ont été délivrés. "C'est le maximum avec les vaccins disponibles. Plus tard, on recevra plus de vaccins, les médecins libéraux, les pharmacies vont pouvoir participer à cet effort à leur tour." Les pharmacies vont débuter les vaccinations dès le 15 mars dans le Limousin. Priorité aux personnes présentant une comorbidité puis les personnes de 50 à 74 ans qui n'ont "pas de pathologie particulière" pourront se faire vacciner "à compter de mi-avril".

Un vaccinodrome à Tulle

En Corrèze aussi, où le taux d'incidence est l'un des plus importants de Nouvelle-Aquitaine, on a augmenté le nombre de vaccinations ce week-end. Ils étaient notamment 640 à avoir reçu leur dose au centre de secours de Tulle transformé en centre de vaccination pour le week-end dans une sorte de "vaccinodrome". 

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

En Haute-Vienne, le directeur de l'ARS du département, François Négrier a annoncé que près de 600 doses ont été délivrées ce week-end entre le CHU de Limoges, les pompiers, SOS médecins et les associations de la sécurité civile. Quelques centaines de doses d'AstraZeneca vont être injectés d'ici la fin de semaine. Les centres vont progressivement ouvrir 7 jours sur 7 et la mairie de Limoges va ouvrir une seconde antenne de vaccination ces prochains jours.

Mais il va falloir encore être patient. Les stocks vont devoir se remplir de nouveaux.  Des livraisons de vaccins sont attendues ces prochaines semaines. Des livraisons bien plus importantes selon le gouvernement qui se fixe un objectif : 5 fois plus de doses livrées d'ici le mois de mai et donc 20 millions de personnes vaccinées au cours de ce mois. 

Aujourd'hui, près de 3.7 millions de Français ont reçu au moins une dose selon les chiffres de Santé Publique France. Cela représente 5,6% de la population.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess